Accident sur la voie publique - PV Wyatt

C'est ici que sont conservés tous les rps clos, afin de vous permettre de les relire quand vous le souhaiterez.

Re: Accident sur la voie publique - PV Wyatt

Message par Candice Emerson » 15 Septembre 2016, 20:54

Il est bien plus coriace que ce que j'aurais put m'imaginer. Il lui a pas fallut longtemps pour me démasquer et me forcer à montrer min vraie visage. Mon plan n'est pas tombé à l'eau pour autant, mais il s'en ais fallut de peut. En moins de temps qu'il en faut pour le dire j'ai trouvé un nouveau mensonge me permettant de conserver ma fausse identité à moindre mal. Mentir ne me pose pas le moindre soucis de conscience, j'ai l'habitude de mentir comme je respire pour manipuler les gens, obtenir d'eux ce que je veux.

Lorsqu'il me redonne ma liberté de mouvement, mes ondulation au dessus de lui reprenne de plus belle. Je sais y faire et je ne m'en cache pas, lui donnant autant de plaisir que sa verge en moi m'en procure. Lorsqu'il me menace de sévir, je ne le prend pas au sérieux et le provoque. Je suis douée pour ça, provoquer... me montrer garce. Je voulais le pousser à agir et on peut dire que j'ai réussi... Il m'emprisonne contre lui, me maintenant fermement contre lui pour sortir de l'habitacle confortable de sa voiture hors de prix. Je m'agrippe à lui pour ne pas glisser malgré sa poigne ferme. Je pousse un juron à son encontre lorsque les gouttes de pluie froides s'abattent sur nous. Vu l'averse, nous seront trempé jusqu'aux os dans quelques minutes tout au plus. Il me dépose sur le capot de sa voiture. Ce n'est pas le risque d'être vu qui me dérange, mais de ne pas avoir mon mot à dire là-dessus. Il me maintien les jambes repliées avec une fermeté qui m'irrisse le poil. Putain, non mais comment a-t-il osé me faire un coup pareil...? Je l'ais provoqué certes, mais je ne pensais pas qu'il aurait les "couilles" de me faire un coup pareille... il est bien plus coriace et fort que je me l'étais imaginée au départ. J'aurais peut être plus de mal que prévu pour infiltrer le château grâce à lui... Mais rien est impossible. Pas pour moi en tout les cas. Je réussi tout ce que j'entreprend, et ce n'est pas prêt de changer croyez moi.
Je n'ais plus l'avantage pour le moment, mais ce n'est que temporaire, je lui laisse pour le moment l'illusion de m'avoir à sa merci, d'être le maître de la situation. Il joue avec moi, alternant geste brutal et coup tendre son petit jeu me rend complètement folle. Folle de plaisir, folle de rage aussi bien forcée de constater qu'il sait me torturer de la meilleure des façons. Je me cambre de plaisir sur la tôle trempée de sa berline. Son corps chaud me réchauffe malgré la pluie s'abattant sur nous, nous trempant jusqu'aux os. Lorsqu'il me demande si je me suis enfin décidée à lui montrer mon vraie visage, au lieu de lui lancer un regard noir accompagné d'une réflexion acerbe, je lui adresse un sourire provocateur avant de lui répondre :

" A vous de voir ci ce visage ci est le bon... ou si … c'est encore un masque derrière lequel je me cache..."

Mes mots sont entrecoupés par ses coups de rein me conduisant peu à peu faire un plaisir incroyable... imminent. Putain qu'il est doué.. Mais delà à le lui avouer... faut pas pousser. Je ne flatte jamais mes amants ainsi, sinon après ils ne cherchent pas à faire mieux encore la prochaine fois... - si prochaine fois il y a – et j'aime repousser les limites des autres.... les miennes aussi.

" Alors... a votre avis...? Vous devez me punir ou non...? "

Je le nargue, je le provoque ouvertement alors que je suis aux portes de la jouissance. Le plaisir qu'il provoque en moi est sauvage et ravageur. Je ne crois pas que qui que ce soit m'est fait un tel effet avant lui. Il m'attire bien plus que je veux bien l'admettre...
Fiche- Rp- Liens

DC : Ruby O'Brian - Manuela Alvarez - Tania Bucley - Sienna O'Mordha
Avatar de l’utilisateur
Candice Emerson
 
Message(s) : 601
Inscription : 23 Juin 2015, 20:27
Race: Humaine
Age: 23 ans
Taille: 1m70
Métier: Journaliste : Remueuse de merde
Maître: De ma vie
Esclave/Familier: La planète entière !!
Pouvoir: Mega Emmerdeuse

Re: Accident sur la voie publique - PV Wyatt

Message par Wyatt Emerson » 18 Septembre 2016, 17:40

Décidemment, cette petite garce n’est pas du genre à se laisser faire. Elle n’abandonne pas facilement, ça c’est certain. Et elle ne semble pas du genre à s’avouer vaincue. Même privée de ses mouvements, du contrôle de la situation, et de la possibilité de me frustrer comme elle l’a si bien fait plus tôt, elle ne lâche pas l’affaire, et se refuse à me révéler sa véritable nature. Une partie de moi en conçoit de la frustration, mais une autre, elle, aime ça. Une femme qui me tient tête… Depuis combien de temps n’en ai-je pas rencontrée ? Et même baisée ?

Allongée sur le capot de ma voiture, nue, entravée par mon corps puissant, elle garde sa fierté, et me défie encore, me demandant si je pense que le visage qu’elle porte est bien le sien, ou si c’est encore un masque. Aurait-elle encore des choses à cacher ? Peut-être. Ou peut-être aime-t-elle simplement jouer avec le feu.

Alternant coup de butoir, et poussée doucereuse, je la torture comme elle tout à l’heure, en prenant soin de me cambrer suffisamment pour frotter toutes ses parois vaginales. Je suis certain de pouvoir trouver son point G à force, même si suis certain qu’elle fera tout pour me dissimuler la présence de ce point sensible.

-Tu n’abandonnes donc jamais, dis-je en la pliant d’avantage, m’enfonçant au plus profond de son corps. Qu’as-tu donc à perdre, Isabella ?

Telle est la question. Mais je suis pratiquement certain qu’elle ne me dira rien. Trop fière. Ma menace n’a pas d’effet sur elle, tout comme les précédentes. Elle pense sans doute que je ne peux pas faire pire. Elle se trompe.

-Tu l’auras voulue.

La maintenant toujours courbée sur elle-même, je déloge mon membre durcit et humide de son con, pour venir le frotter sur sa corolle. J’effectue de petites poussées, l’humidifiant petit à petit. Au fur et à mesure, son anus s’écarte, accueillant le bout de mon sexe, puis le gland. Je continue mon jeu, horriblement frustrant pour moi, et je le souhaite pour elle. Je ne m’inquiète pas du fait qu’elle n’ait jamais connue la sodomie. Vu comment elle a réagi avec mes doigts tout à l’heure, nul doute qu’elle a pratiqué la chose, et qu’elle aime ça.

Mon chibre se fraye un passage dans son corps, jusqu’à ce que mon bassin vienne taper contre ses fesses. Je me penche pour venir mordiller les lèvres de l’humaine tout en effectuant des mouvements de vas-et-viens en elle. Je m’attaque à son cou, et me décide à lui faire un suçon bien visible. A me voir, on pourrait croire que je suis bien décidé à l’enfoncer dans le capot de ma voiture. Mes coups sont puissants, mais mesurés, pour ne pas la meurtrir. Après tout, elle reste humaine.

Alors que sens mon plaisir monter, et l’orgasme poindre, je détache mes lèvres de son cou, ou une belle marque trône, qu’il sera difficile de cacher, même avec du maquille. Je regarde Isabella et lui murmure :

-Dernière chance… Autrement… je me répands sur ton corps, sans te laisser l’occasion de jouir.

Il ne lui reste que quelques secondes pour se décider. Après tout, mon foutre ne lui remplira nullement le cul, mais bel et bien son joli minois, et son corps de garce diablesse.
DC : Ida Valmasen - Blanche Bellefleur - Eabha Mac Cárthaigh - Vladimir Poujinski - Sunao Ichigami - Oya LaSirène
Avatar de l’utilisateur
Wyatt Emerson
 
Message(s) : 347
Inscription : 06 Octobre 2015, 21:23
Véritable nom: Skøll
Race: Loup-garou
Age: 824 ans
Taille: 1m78
Métier: Beta de la Meute Dyani, Fondateur et gérant du Crúachan
Maître: Sarosh
Esclave/Familier: Candice Emerson

Re: Accident sur la voie publique - PV Wyatt

Message par Candice Emerson » 07 Octobre 2016, 10:58

Fidèle à moi-même, je lui tien tête et me refuse à lui dévoiler mon réel visage. Ma fierté et ma prétention m'en empêche farouchement. Et puis, je dois avouer que je prend un malin plaisir à lui tenir tête, à lui résister... et à en juger par ses réaction, son désir de me faire céder cela n'a pas dut lui arriver depuis bien longtemps. Je le laisse aviser si je joue toujours un rôle ou non, je le laisse mariner avec mes insinuations avec un plaisir à peine voilé.

Il me pilonne toujours sur la capot de s voiture. Sous la pluie battante, l'eau me glace alors que son corps lui me réchauffe. Ce contraste est aussi saisissant que déroutant. Sa verge colossal trouve son chemin dans mes entrailles me procurant un plaisir tout bonnement incroyable. Je retiens ses gémissements qui menacent de m'échapper... Ils sont des preuves de cette emprise qu'il est en train de prendre sur moi... pour l'heure il contrôle mon corps, est maître de mon plaisir et ça je ne peux le tolérer... Candice ne perdra JAMAIS le contrôle c'est impensable voir même intolérable.

" Jamais... C'Est-ce qui fait mon charme.... non ….? "

Soufflais je entre deux gémissements de plaisir qu'il m'arrache a grand coup de rein buttoir. Le plaisir qu'il me procure est colossal. Rare sont les hommes qui ont suscites en moi un tel plaisir, de telles sensations. Il met ses menaces a exécutions … sortant son colosse de mon intimité pour venir taquiner mon antre. Je serre les dents en le sentant m'asticoter, jouant avec moi jusqu'à me pénétrer de son gland. Mon regard demeure planté dans le sien malgré ma vue brouillée par la pluie. Il se fraye doucement un chemin en moi et ce pour mon plus grand plaisir. La douleur de m'accueillir entier en moi s'estompe rapidement laissant place à un plaisir et une excitation grandissante. Alors qu'il commence à aller et venir en moi ses lèvres trouvent les miennes. Je l'embrasse avec une passion et une envie à peine voilée, des gémissements m'échappent se retrouvant étouffés contre ses lèvres brûlantes. Je gémis, me cambre sous ses coups de reins tout bonnement divin, ses lèvres brûlante dans mon cou me rendent folle... Le contraste avec la fraicheur extérieure est saisissant.

A sa remarque mon visage se fend d'un sourire. Dernière chance ? Son ton autoritaire m'amuse. Je ne doute nullement de son désir de me frustrer... il veut me forcer à me dévoiler et moi je campe fermement sur mes positions. Bien que mon désir d'exploser de plaisir me rend dingue, ma fierté de lui résister est plus forte encore.

" Ce ne sont pas des menaces qui me ferrons courber l'échine... "

Lui soufflais je alors que je sais qu'en lui parlant ainsi je réduit à néanmoins ce besoin irrépressible de jouir. Ma fierté... ma foutue fierté... Cette garce gouverne ma vie d'une main de fer.

" Alors qu'Est-ce que tu compte faire …? Me priver d'orgasme...?"

Soufflais je sur un ton plus que provoquent alors que je sens que ce dernier est proche... quelques ultime coups de reins suffiraient...
Fiche- Rp- Liens

DC : Ruby O'Brian - Manuela Alvarez - Tania Bucley - Sienna O'Mordha
Avatar de l’utilisateur
Candice Emerson
 
Message(s) : 601
Inscription : 23 Juin 2015, 20:27
Race: Humaine
Age: 23 ans
Taille: 1m70
Métier: Journaliste : Remueuse de merde
Maître: De ma vie
Esclave/Familier: La planète entière !!
Pouvoir: Mega Emmerdeuse

Re: Accident sur la voie publique - PV Wyatt

Message par Wyatt Emerson » 20 Décembre 2016, 22:28

Décidément cette humaine est plus bornée qu’un loup imprégné, ce qui n’est pas peu dire. Malgré mes demandes, elle se refuse à me révéler qui elle est vraiment, et cela a le don de m’énerver quelque peu. Elle m’a mentit et s’est jouée de moi. Tout ce que je demande en compensation, c’est de savoir à qui j’ai affaire. Mais elle s’y refuse. Question de fierté ou d’ego, allez savoir.

Rares sont les femmes qui arrivent à éveiller mon intérêt, et je dois avouer qu’Isabella y arrive avec brio. Tout comme elle arrive à épuiser ma patience coutumière. Je l’ai prévenue et menacée. Pense-t-elle que je n’oserais pas exécuter la sentence ? C’est en tout cas ce que laisse présager ses paroles, lorsqu’elle me dit qu’aucune menace ne lui fera courber l’échine.

Alors que je continue à lui ramoner l’arrière-train, je sens ma jouissance proche, tout comme celle de l’humaine. Son corps et sa voix la trahissent. Et quand dans une ultime provocation elle me demande si je vais la priver d’orgasme, je me retire de son corps, et me masturbe pour me faire jouir. Seul. Je pousse un râle de plaisir, tandis que j’éjacule, maculant son ventre, sa poitrine, et un peu son visage de mon sperme.

Je relâche mon membre, et vient poser mes deux mains de part et d’autre de son corps, avant de me pencher sur elle et de demander :

-Tu pensais que je ne le ferais pas, peut-être ?

Puis, je me redresse, et la tire d’un bras pour la faire se redresser sous la pluie battante. Pour ma part, elle ne me dérange pas, mais Isabella, elle, risque de tomber malade à force. Durant tout le temps où je la besognais, mon corps agissait comme un rempart pour elle. Mais désormais, il n’y avait plus rien pour la protéger de l’eau glacée.

J’ouvre la portière de ma voiture, prends ses affaires, et les lui lance. En quelques secondes à peine elles finissent trempées.

-Habilles-toi ou tu vas attraper froid.

Je me glisse à moitié dans la voiture, mais regarde l’humaine une dernière fois avant de lui dire :

-Avant que j’oublie, merci. J’ai passé un excellent moment. Jose espérer que toi aussi. Oh et… ton taxi est là, ajouté-je en pointant le camion du dépanneur qui arrive. A un de ces jours peut-être.

Sur ce, je monte dans ma voiture, toujours nu, ferme la portière et la verrouille, avant de démarrer et de partir, laissant l’humaine s’expliquer avec le garagiste. Je la regarde pester et me crier dessus dans le rétro, et j’esquisse un micro sourire.

J’ai beau être galant, je n’aime guère les menteurs. Encore plus les menteuses qui tentent d’user de leurs charmes pour me duper. Si cela avait été réellement un accident dû à de l’aquaplaning, ou une défaillance moteur, j’aurais pu être plus conciliant. Mais elle m’a elle-même avouée avoir emboutie ma voiture parce qu’elle envoyait un sms. Et elle avait tentée de me mener en bateau. Je ne supporte pas cela.

Après… Je dois avouer que jouter avec elle m’a amusé. La laisser croire qu’elle contrôlait la situation avant de lui montrer qu’en réalité, je n’avais fait que le lui octroyer avant de le lui reprendre… Ce fut fort amusant. Dans d’autres circonstances elle aurait pu me plaire. Quel dommage.

Ayant décalé mon rendez-vous, je décide de me rendre au bar de Nash, où je serais plus tranquille pour me sécher et me rhabiller. Je lui demanderais également de trouver pour moi, l’adresse d’Isabella – si tant est que c’est sa véritable identité. Je vais avoir une facture à lui envoyer…
DC : Ida Valmasen - Blanche Bellefleur - Eabha Mac Cárthaigh - Vladimir Poujinski - Sunao Ichigami - Oya LaSirène
Avatar de l’utilisateur
Wyatt Emerson
 
Message(s) : 347
Inscription : 06 Octobre 2015, 21:23
Véritable nom: Skøll
Race: Loup-garou
Age: 824 ans
Taille: 1m78
Métier: Beta de la Meute Dyani, Fondateur et gérant du Crúachan
Maître: Sarosh
Esclave/Familier: Candice Emerson

Re: Accident sur la voie publique - PV Wyatt

Message par Candice Emerson » 10 Janvier 2017, 18:47

Je ne lâche pas le morceau. Il voudrait m’entendre dire qui je suis réellement et ce que j’aspirer à faire en réalité, mais rien. Je ne dirais rien. Je suis têtue et bornée et rien ni personne me fera plier… aussi bien membré qu’il soit. Et dieu sait que Monsieur Ermerson est gâté par dame nature, il me ravage sous le pluie battante, me faisant gémir de plaisir… putain ce qu’il peut être bon. Il est sauvage, brutal et provoque en moi des sensations inédites .

Il me menace, mais ses menaces ne me font pas écho… Il n’osera pas, il ne pourra pas se retenir avec moi, mes courbes… mon regard provoquant, mes seins qui pointes outrageusement tout y est pour attiser son désir. A mes yeux, pour l’instant il est complètement impossible qu’il me repousse et me laisse en plan. Rare sont les hommes sachant me prendre ainsi… attiser mon attention et mon désir de la sorte. Je ne cesse de le provoquer… trop sûr de moi. Son regard brille de malice. Trop. Il sort de mon antre avant de m’offrir l’orgasme auquel j’aspirais. Mon regard se fait accusateur quand il se déverse sur moi, maculant mon ventre de son foutre chaud et épais. Putain… il a osé ce con. Mon regard est noir et assassin.

« tu me le paieras… »

Grognais je quand je suis clairement blessée dans mon égo. Vexée dans mon orgueil. Sans un mot il me redresse, la pluie s’abat sur moi et me glace jusqu’aux os. Il se détache de moi, mes petites mains viennent sur elles même et serre mes bras, la pluie me glace, je tremble à la fois de froid et de rage. Il me balance mes fringues restées dans la voiture. J’ai à peine le temps de les attraper au vol qu’elles sont déjà trempées. Nue au milieu de la rue, je me dépêche d’au moins enfiler ma robe… elle est trempée alors ça ou rien, c’est presque du pareille au même, mais au moins je masque ma nudité.

« Espèce de connard… ! »

Il me laisse ainsi au milieu de la route comme une pauvresse alors que me dépanneuse arrive enfin. La portière de sa voiture claque et son moteur démarre. Il me plante là en plus du reste et j’enrage réellement. Il me le paiera il peut en être sûr. Je l’insulte, cris sur la voiture qui démarre et s’éloigne.

Le dépanneur arrive à ma hauteur. Je suis clairement de mauvaise humeur et lui aboie dessus lui indiquant la bagnole à ramasser avant d’aller me mettre au chaud dans la cabine de son engin. Le dépanneur à l’air lui amusé par la situation à en juger par son sourire en coin ce qui m’agace plus encore. Il se gênes pas pour mater mon corps, ma robe trempée me colle à la peau et est légèrement transparente… et il en profite allègrement. J’enrage et me gêne pas pour être froide, laissant exploser ma mauvaise humeur. Il me ramène chez moi et prend mes coordonnées pour m’envoyer la factures des réparations.

Chez moi, je saute dans un bain chaud pour me réchauffer et évacuer ma frustration avant de songer à la manière dont j’aller me vanger de Wyatt Emerson… une chose est certaine, il n’a pas finit d’entendre parler de moi . Parole de Candice.
Fiche- Rp- Liens

DC : Ruby O'Brian - Manuela Alvarez - Tania Bucley - Sienna O'Mordha
Avatar de l’utilisateur
Candice Emerson
 
Message(s) : 601
Inscription : 23 Juin 2015, 20:27
Race: Humaine
Age: 23 ans
Taille: 1m70
Métier: Journaliste : Remueuse de merde
Maître: De ma vie
Esclave/Familier: La planète entière !!
Pouvoir: Mega Emmerdeuse

Précédent

Retour vers Les anciens écrits

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)