Micro-Event : Le Rituel [Intrigue]

Cette section regroupe tous les Events, passés et présents. Toute l'évolution du contexte du forum, se trouve ici même....

Micro-Event : Le Rituel [Intrigue]

Message par Clé des Mondes » 17 Mars 2017, 14:37

15h34, Quartiers des Drows…

A cette heure bien avancée de la journée, alors que la plupart des Unseelies dorment du sommeil du juste, trois ombres se faufilent dans les couloirs. Silencieux, ils profitent de la relève des gardes pour passer inaperçus, et atteindre petit à petit leur objectif. Sans les renseignements fournis par leurs contacts, jamais ils n’auraient pu arriver jusqu’ici. Une chance que nombre d’entre eux aient adhérés à leur cause.

Arrivés à proximité de leur destination, tous trois se figent, alertes. Deux gardes sont présents, et gardent les portes de la Bibliothèque Occulte. Ce nom pompeux désigne le lieu où sont recensés tous les rituels Drows. Nul n’a le droit d’y pénétrer sans une autorisation de la Matriarche. Les sorts que renferme la Bibliothèque sont jugés trop dangereux pour que l’on puisse les utiliser sans son accord. Certaines rumeurs disent que le rituel ayant donné naissance au Fléau s’y trouve également. Autant dire que la personne qui mettrait la main dessus, pourrait y trouver le moyen de le détruire. Outre les gardes, les portes sont scellées magiquement. Seule la Matriarche et quelques rares élus savent comment les ouvrir. Et il se trouve que l’un de ces élus est dans leur camp.

Les minutes passent, et les ombres attendent. Silencieuses. Jusqu’à ce que la diversion soit lancée. Un faune surgit en courant, hurlant comme un beau diable. Les gardes surpris, s’empressent de le poursuivre, abandonnant leur poste pour le capturer. Une fois hors de vision, les ombres s’avancent jusqu’aux portes, où une femme les attend. En silence, elle déverrouille le sceau qui maintient les portes closes, et éteint l’alarme magique censée se déclencher à chaque ouverture. Puis, tous quatre entrent, et l’élue ferme la porte.

-Au travail !

***


Quelques minutes plus tard, les ombres et leur alliée sortent de la Bibliothèque Occulte, et referment les portes derrière eux. De la même manière qu’elle l’avait ouverte, la femme reforme le sceau, et remet l’alarme en place. Personne ne soupçonnera ce qui vient de se passer ainsi. S’assurant que les ombres ont bien leur butin en main, elle les salue de la tête, et s’en va, ne voulant pas être surprise en leur compagnie.

De leur côté, les voleurs repartent avec leur précieux trésor, et s’en vont à travers les couloirs rejoindre leur repaire. Une fois sur place, tous retirent leurs capes, dévoilant de jeunes Drows, deux femmes et un homme. Une porte s’ouvre, dévoilant une autre femme qui demande :

-Vous l’avez ?

Pour toute réponse, l’un des hommes lui tend le parchemin volé à la Bibliothèque Occulte. La jeune femme l’ouvre, et lit rapidement les lignes cabalistiques. Un sourit se peint sur son visage.

-Parfait ! Demain soir, nous pourrons passer à l’action.

***


Le lendemain, alors que le soleil se couche, le Cercle se prépare à agir. Ce groupe de jeunes contestataires ne supporte pas l’idée d’être gouvernés par une Elfe. Quand bien même elle soit la fiancée du fils de la Matriarche, il est hors de question qu’une de leurs ennemis mortels soit à leur tête. Décidés à la destituer, le Cercle pensa à plusieurs façons de se débarrasser de la peau pâle. Mais toutes impliquaient de s’exposer, et de subir des représailles du Fléau.

Jusqu’à ce que l’un d’entre ait connaissance d’un sort pouvant les aider. Celui qu’ils détiennent désormais. Et qu’ils allaient lancer. Les instructions scrupuleusement respectées à la lettre, les membres du Cercle se dévêtent, et se positionnent chacun sur l’un des symboles tracés au sol. Huit symboles. Huit membres. Quatre hommes et quatre femmes. Positionnés à distance équidistante les uns des autres.

Chacun avait appris les formules à répéter par chœur. Ne manquait plus que le sang. Chacun s’entaille le poignet, et verse son sang sur sa rune. Cette dernière commence à luire, et tous entonnent une lente litanie. Le liquide carmin déversé au sol, commence à bouger, et à s’étendre. Partout autour des huit membres du Cercle, le sang se met à suivre les contours des symboles tracés au sol, et à les recouvrir. Peu à peu, tous les symboles sont recouverts, et le sang se met à luire, répandant une douce lumière rubis.

La litanie prend de l’ampleur. Les voix commencent à se faire plus forte, à résonner à travers toute la pièce. Le rituel arrive à son paroxysme. Bientôt, leur travail porterait ses fruits. Plus que quelques incantations et… un toussotement. L’harmonie se bise. Non le rituel doit continuer. Le membre du Cercle en faute se reprend, mais est incapable de retrouver le rythme. Et quand tous arrivent à la fin du sort, la lumière rubis prend une teinte verte, puis s’éteint. Et c’est le silence…

Personne ne parle. Personne ne bouge. Une minute. Deux minutes. Rien. Trois minutes. Toujours rien. Un soupir agacé retentit !

-Bordel Arkat !
-Je suis désolé, d’accord. J’ai un peu trop forcé sur ma voix…
-Ouais, et maintenant à cause de toi on va devoir tout recommencer !
-C’est la première fois que je lance un sort, d’accord ?
-Nous aussi je te signale ! C’est pas une raison pour…
-Silence ! Ecoutez !

De fait, une sourde pulsation se fait entendre. Comme le bruit d’un ressac au travers d’une paroi, ou un tremblement de terre. Quelque chose est en train de se produire. Quelque chose d’énorme.

-Qu’est-ce que…

Une déflagration magique emplit toute la pièce. Les runes au sol s’illuminent d’une lueur verte, tandis que le sort, envahit tout le château. Hommes, femmes, animaux, tous sont touchés. Tous vacillent un moment, avant de reprendre leurs esprits, et de constater les effets du rituel magique.
Les corps de tous les habitants du château viennent d’être modifiés. Les hommes sont devenus des femmes, et les femmes des hommes…
Avatar de l’utilisateur
Clé des Mondes
 
Message(s) : 276
Inscription : 14 Mai 2015, 09:58
Véritable nom: Dieu
Race: Clé
Age: Inquantifiable
Taille: Variable
Métier: Gardienne des Lois de l'Univers et maîtresse de l'Imprévu

Re: Micro-Event : Le Rituel [Intrigue]

Message par Clé des Mondes » 23 Mars 2017, 15:29

Dans le repaire du Cercle, le silence règne. L'obscurité a reprit ses droits, si bien que seuls des créatures dotées d’infravision parviennent a y voir. Seulement ces dernières dorment. Placés à l'épicentre du sort, les apprentis ritualistes se sont pris de plein fouet la déflagration magique qui les a assommés, et peinent à se réveiller. Doucement, les huit Drows ouvrent les yeux. Leurs corps sont lourds. Très lourds. Trop lourds.

-Pu…tain…

L'un d'eux a parlé… mais nul n'a reconnu sa voix. Ils ne s'en formalisent pas. Leurs oreilles vibrent à cause de la vague d'énergie. Par contre tous tournent quand l'un d'eux jure.

-Par le sang de la Déesse !

Assis, la tête baissée sur son corps, il regarde avec insistance son bas-ventre et se tâte la poitrine.

-Non, non, nooooon !

Il se touche partout, effrayé et en colère. Pourquoi ? Tous se regardent. Et tous poussent une exclamation de révolte ou de dégoût. Tous ont changés. Tous sont devenus un membre du sexe opposé.

Passée la surprise l'une des nouvelles Drows regarde une de ses nouvelles consœurs.

-Je vais te buter Arkat !
-Quoi ? Pourquoi ce serait moi le responsable ?
-Parce que c'est toi qui a foiré ta partie !
-Elle a raison ! Enfin il… Merde putain ! Regarde ce que tu as fait ! Ce sort était censé transformer la pute elfe en homme, pas nous !
-Je suis désolé, je vous jure !
-Etre désolé ne suffit pas !
-Je te jure que je vais te massacrer !
-Je….
-ASSEZ !

Tous se tournent vers celui qui a crié. Même si elle est un homme maintenant, Hystia reste leur chef et son autorité ne souffre aucune discussion.

-Allumez les lumières et allez vous habiller. On va avoir du travail.

Tous s'exécutent. Chacun prend des vêtements de ses camarades et apprends à domestiquer son nouveau corps. Hystia, resté nu, consulte le sort avant d'annoncer défaitiste :

-Je n'y arrive pas.

Inquiets, les autres membres du Cercle se tournent vers elle et s'approchent.

-A quoi ?
-A savoir ce qui a foiré et comment réparer la chose.

Il soupire.

-En temps normal le rituel n'aurait pas du marcher. L'erreur d'Arkat aurait du nous obliger à recommencer, mais là il s'est retourné contre nous.
-Tu penses à une sécurité magique ? Une sorte de verrou ou d'ajout pour contrer ceux qui ne sont pas autorisés à le lancer ?
-Peut-être. Je ne sais pas…

Hystia soupire et va s'habiller, avant de déclarer :

-Il nous faut une ritualiste.

Tous se regardent, perplexes.

-Une ritualiste ? Mais on en connaît aucune !
-Et notre contact ? Celle qui nous a ouvert les portes ?
-Non elle ne sait pas lire les parchemins. La Matriarche est prudente. Les Gardiens sont choisis pour leur non-affinités magiques.
-Tes connaissances sont dépassées ?
-Malheureusement oui. Il nous faut une vraie ritualiste. Une avec de plus solides connaissances que moi.
-Tu penses à quelqu'un en particulier ?
-Mon ancien professeur pourrait nous aider. Mais le fera-t-elle de son plein gré, ça….
-On n'a qu'à la kidnapper.

Les regards se tournent vers Arkat, qui a osé émettre l'idée.

-On est plus à ça près. Et puis avec nos nouveaux corps qui nous reconnaîtra ?
-L'idée n'est pas bête. Elle nous dit quoi faire, on inverse le sort et hop tout rentre dans l'ordre.
-Et après ? On fait quoi d'elle ?
-On avisera. Mais Arkat a raison. C'est la meilleure solution. D'autant qu'on a moins de 24H pour retrouver nos corps originels. Passés ce délai, nous serons à jamais coincés dans nos corps actuels.

Tous ouvrent des yeux ronds et déglutissent à cette nouvelle.

-Allons-y.

Ce n'est qu'en sortant dans les couloirs que les membres du Cercle découvrent avec stupeur que la situation est plus grave qu'ils ne le pensaient. Ce n'est pas qu'eux, mais tout le quartier Drow qui a été touché. Peut-être même tout le château entier, voire la ville !

Par la Sombre Déesse, comment avaient-ils pu merder à ce point ?

Avatar de l’utilisateur
Clé des Mondes
 
Message(s) : 276
Inscription : 14 Mai 2015, 09:58
Véritable nom: Dieu
Race: Clé
Age: Inquantifiable
Taille: Variable
Métier: Gardienne des Lois de l'Univers et maîtresse de l'Imprévu

Re: Micro-Event : Le Rituel [Intrigue]

Message par Clé des Mondes » 29 Mars 2017, 13:30

Poste de Contrôle de Sécurité du Château...

-Mmmmmm

Jake se réveilla douloureusement. Sa tête lui faisait mal. En portant la main à cette dernière, il se rendit compte qu’il avait une bosse. Il ouvrit péniblement les yeux, et avisa le sol. Il était tombé et s’était assommé. Comment ? Tout ce qu’il se souvenait c’était d’un soudain malaise qui l’avait saisit. Il avait du chuter en avant sur le bureau.

A côté de lui, Nate aussi gisait au sol. Quoi, lui aussi ? Ce n’était pas normal. Deux responsables de la sécurité qui se retrouvent assommés en même temps… Jake se redressa péniblement à la force des bras, gêné par un poids sur son torse. Il baissa les yeux et…

-Putain de bordel de merde ! C’est quoi ça ?

Sa chemise était ouverte sur deux seins. Deux putains de boobs ! Il porta la main dessus, et la retira aussitôt. C’était des vrais. Et qui plus est les siens, puisqu’il avait sentit le contact sur une partie de son anatomie qui, normalement, ne devrait pas exister chez lui. Et puis, il y avait sa voix. Sortant son portable, il le mis en mode selfie et se vit.

-Dites-moi que je rêve !

Une femme… il était devenue une putain de pisseuse ! Chier. Il se releva, et se dirigea vers son collègue. Devenu lui aussi une femme. Bien gaulée et bien roulée. C’était pas le moment de penser à cela. Il réveilla Nate, qui eut à peu près les mêmes réactions que lui. Déni, peur, incompréhension. Jake le laissa accepter la situation. Il avait plus urgent.

Ayant le rejoint le bureau, il analysa les caméras et du se rendre à l’évidence : tout les résidents du château avaient été touchés. Merde alors ! Et ailleurs ? Prenant son talkie, il appela les gardes à l’extérieur.

-Ici le PC de sécurité. Répondez dehors.

Silence.

-Ici le PC de sécurité. C’est Jake, répondez les gars.

Silence à nouveau. Puis :

-Jake ? C’est quoi cette voix ?
-Je vous expliquerais. Dites-moi, rien d’anormal dehors ?
-Non rien, pourquoi ?
-Pas d’évanouissement, ou de choses étranges ?
-Non.
-Qu’est-ce qui se passe ?

Sans répondre, Jake souleva un panneau transperça et appuya sur le gros bouton rouge qui s’y trouvait. Une alarme retentit soudain dans le PC, tandis que le mode de quarantaine se mit en place. Portes et fenêtres extérieures se verrouillèrent, tandis que des volets en métal descendirent devant chaque entrée possible, plongeant le château dans le noir total. Les cheminées aussi furent colmatées. Quand tout fut fermé, des runes violettes apparurent une secondes avant de disparaître sur chaque mur et volet de l’édifice.

Cette protection fut mise en place après l’attaque des Faunes, garantissant une inviolabilité du château. Les runes généraient un champ de force quasi-indestructible, et surtout, anti-téléportation. Nul ne pouvait plus entrer ou sortir du château.

-Jake qu’est-ce qui se passe ? Pourquoi vous avez enclenchés le mode siège ?
-On passe en quarantaine les gars. Un petit malin a transformés tous les hommes en femmes et réciproquement.

Silence.

-Attends, tu veux dire que tu es…
-Une femme, oui.

Nouveau silence.

-Arrêtez ça tout de suite !
-De… de quoi ? Répondit une voix hilare.
-La situation est grave ici !
-Oh oui, très.
-Prends une photo mec ! Je veux voir à quel point tu es bandante !
-Putain mais vous ne comprenez rien ? C’est pas magie qu’on a été transformés. Et qui utilise la magie ici ?
-Ben les Drows.
-Et qui dirige les Drows maintenant que la Matriarche et sa remplaçante sont devenus des hommes ?

Nouveau silence. La gravité de la situation leur vint soudainement.

-Merde, tu crois qu’ils vont vraiment faire ça ?
-Des hommes oppressés et sous-estimés qui deviennent soudainement des femmes ? A ton avis ? Bien sûr qu’ils vont le faire.
-Mais les femmes, enfin les anciennes femmes, ne vont pas les laisser faire ?
-Sûrement pas non. Je ne sais pas qui est responsable de tout ce bordel, mais je crains fort qu’il n’ait déclenché une guerre civile chez les seuls personnes capables de nous rendre notre apparence…

Et de fait, il avait raison. Les hommes devenus femmes, avaient décidés de profiter de la situation et de revendiquer leur autorité sur leurs mères, épouses ou sœurs, devenus des hommes. Ces dernières refusant que les choses se passent ainsi malgré le fait que leur société soit matriarcale, lancèrent des menaces envers leurs anciens hommes. Pour le moment, tous n’en étaient qu’aux paroles. Mais il suffirait d’une petite étincelle pour que tout s’enflamme, et que la guerre civile n’éclate…

Avatar de l’utilisateur
Clé des Mondes
 
Message(s) : 276
Inscription : 14 Mai 2015, 09:58
Véritable nom: Dieu
Race: Clé
Age: Inquantifiable
Taille: Variable
Métier: Gardienne des Lois de l'Univers et maîtresse de l'Imprévu

Re: Micro-Event : Le Rituel [Intrigue]

Message par Clé des Mondes » 09 Avril 2017, 18:08

Quartiers des Drows…

Tandis qu’ils parcourent les couloirs, le Cercle peut constater les dégâts résultant de leur rituel manqué. Partout à l’étage, hommes et femmes se sont vus changer de sexe. Et il semble que cela ne se soit pas limité juste aux quartiers Drows, mais à tout le château. Des vampires sont venus se plaindre de cet état de fait, de même que certains Dorlis. Mais les Drows n’en avaient cure. Ils avaient un plus gros problème à régler.

La majeure partie des hommes, devenus désormais des femmes, entendent bien profiter de la situation. Les femmes entendent bien entendu ne pas se laisser faire. La révolte gronde, et menace d’exploser. Pressant le pas, Hystia mène les autres membres du cercle jusqu’aux quartiers de son ancien professeur de magie.

Arrivés devant les portes de cette dernière, les apprentis ritualistes constatent avec effroi que les portes de ses appartements ont volé en éclat. Inquiets ils pénètrent doucement à l’intérieur.

-Dame El’kor ?

Plongé dans les ténèbres, les appartements de la Maîtresse Ritualiste ont semblent-ils été mis à sac. Les bibliothèques ont été renversées. Les fauteuils jetés aux quatre coins de la pièce. Du sang frais parsème le sol. Quoiqu’il se soit passé ici, c’est tout récent. Reste à savoir si cela s’est déroulé avant, ou après le rituel.

-On dirait qu’on n’est pas les premiers à être venus la voir…

Suivant les traces de sang, le Cercle découvre que ces dernières mènent à l’extérieur des appartements. Malheureusement, les traces sont impossibles à suivre une fois dehors.

-Merde !

Une alarme retentit soudainement. Elle vrille les oreilles des Sombres pendant quelques secondes, avant qu’elle ne cesse soudainement. La lumière vacille un moment, et tout semble revenir à la normale. Seulement, tous savent ce que cela signifie. Les voici isolés. Plus aucun moyen quitter le château. Soupirant, Arkat demande :

-Et maintenant ?

Bonne question ! Seulement, Hystia n’a guère le temps d’y répondre. Un violent coup à la tête, l’envoie au sol, la plongeant dans les ténèbres. Les autres membres du Cercle se retournent et découvrent avec horreur, une troupe massée de femmes, qui entravent les hommes de leur groupe, et menacent les femmes avec des lames. L’une d’elles s’avance, et les toise. Nul besoin d’être devin pour comprendre que c’est elle, enfin lui, qui dirige le groupe.

-La révolte est en marche mes frères. Enfin, disons plutôt mes sœurs. Il est temps pour nous de prendre la place qui nous revient de droit. Aussi je ne poserais la question qu’une seule et unique fois : Etes-vous avec nous ? Ou contre nous ?

Déglutissant, Arkat est le premier à répondre :

-Avec vous !

Un sourire mauvais sur le visage, le leader des révolutionnaires dit :

-Nous verrons cela le moment venu.

Tous les autres membres du Cercle répondent comme leur ami. Aucun ne songe à dire le contraire. Cela serait stupide. Tout ce qui compte, c’est de gagner du temps.

-Parfait ! Allons-y !

Marchant comme une seule femme, les Révolutionnaires prennent la direction des quartiers royaux. Leur nombre ne cesse de grandir, recrutant de nouveaux membres à chaque pas, de même que des prisonniers. Pas besoin d’explications pour savoir ce qu’ils comptent faire. La révolte est devenue un coup d’Etat.

Au détour d’un couloir, tous les Drows cessent leurs mouvements. Une femme blonde se tient au bout de ce dernier. Restant interdites un moment, les nouvelles femmes l’observent, avant que leur chef, la reconnaissant, ne dise :

-Attrapez-la !

Hors de question que les autres races viennent se mêler de leurs affaires. Ils ne lui feront pas de mal. Mais ils feront en sorte qu’elle ne puisse les gêner dans leur marche jusqu’aux quartiers de la Matriarche et de la pute Elfe…

Avatar de l’utilisateur
Clé des Mondes
 
Message(s) : 276
Inscription : 14 Mai 2015, 09:58
Véritable nom: Dieu
Race: Clé
Age: Inquantifiable
Taille: Variable
Métier: Gardienne des Lois de l'Univers et maîtresse de l'Imprévu

Re: Micro-Event : Le Rituel [Intrigue]

Message par Clé des Mondes » 21 Avril 2017, 18:14

Premier sous-sol, Poste Contrôle de Sécurité de l’Adrian’s Castle...

Jake, renommée Jackie pour l’occasion par ses collègues hilares, regarde entrer les deux loups et le loup dans le PC de sécurité. Rien qu’à les voir, il est clair que tous trois sont des dominants. Et bien qu’il soit un – enfin pour le moment une – vampire, la blonde qui dit s’appeler Skøll lui semble bien appétissante avec sa poitrine ferme offerte à la vue de tous. Il irait bien lui croquer un sein. En plus, elle pue la cyprine à pleins nez. Elle doit détremper comme une vrai salope. Seulement, un regard meurtrier de celle qui l’accompagne le dissuade de faire quoique soit.

La Bêta le regarde, les joues roses et demande :

-Quelle est la situation alors ?

Se raclant la gorge, chassant ses pensées déplacées et retrouvant son professionnalisme, Jackie dit :

-Le phénomène qui nous a transformé s’est étendu à tout le château. Mais pas à l’extérieur. Les gardes dehors n’ont pas été affectés.
-Donc, seuls ceux se trouvant intra-muros se sont changer de sexe.
-Exact. Tous les étages et races ont été affectées.
-Une idée des responsables ?
-Hormis qu’ils sont très certainement Drows, rien du tout. Et malheureusement, ils nous posent problèmes.
-Pour quelle raison ?
-Les hommes, enfin les anciens hommes, se révoltent un peu partout. J’ignore ce qu’ils comptent faire, mais ce n’est pas bon signe. Et vu l’ambiance générale, envoyer les gardes régler la situation risquerait de l’aggraver.
-Bon sang, on avait bien besoin de cela.
-On dirait toutefois que certains veulent tenter de porter assistance à la Matriarche. Tenez là !

Il désigne un écran de sécurité, où une jeune femme blonde pénètre doucement dans le quartier, tâtonnant dans les couloirs avant d’être prise en chasse par des femmes. Toutefois une femme brune s’interpose, et lui permet de fuir.

-Aïe. A votre avis, est-ce qu’on doit envoyer du monde pour calmer les femmes, enfin les hommes ?

Se retournant pour faire face aux loups, ces derniers ont disparus. La porte du PC est grande ouverte par contre, témoignage de leur départ précipité. Faisant à nouveau face aux écrans, il retrouve facilement la femme blonde sur ces derniers ainsi que la brune. Qui qu’elles soient, elles doivent compter énormément pour les Loups. Pourvu qu’ils arrivent à les rejoindre avant qu’un malheur n’arrive…


***


Troisième sous-sol, Quartiers des Drows…

Courant après la blonde, les nouvelles femmes sont surprises par l’arrivée de la brume fantomatique, qui s’interpose entre elles et leur proie, et devient homme. Son intention est claire, elles ne la toucheront. Qui que soit ce vampire, il est bien décidé à faire un rempart à la blonde, à qui il ordonne de retrouver la Matriarche. La femme court, et les Drows attaquent le vampire. Ce dernier est fort, et les défait sans trop de difficulté. Mais ils ont le nombre, et il est seul. Ils le vaincront. S’il ne fuit pas avant.

-Assez !

Les Drows cessent de se battre, et reculent, laissant passer une femme à l’aura impérieuse. La leader, à n’en point douter.

-Tu es fort. Bien plus que tes congénères. Au vu de tes paroles et de tes actes, je dirais que tu connais bien la Matriarche. Intimement je dirais même.

Un sourit naît sur ses lèvres, un sourire qui n’est en rien engageant.

-Oui, bien sûr. Tu es Nemesyss, la Monarque Vampire. Enfin, le Monarque devrais-je dire.

Se campant sur ses positions dans une attitude provocatrice, la Drow continue.

-Si nous te blessons ou tuons, nous risquons fort d’avoir tout ton peuple sur le dos. Mais, je ne peux également te permettre d’aller rejoindre ton amie. Aussi vais-je devoir te mettre à l’écart pour que tu ne nous gênes pas. Set ?

Une femme se détache du rang, et d’un geste fait voler la Reine Vampire contre le mur. Un autre geste et Nemesyss percute l’autre. Un autre et c’est le plafond, puis le sol. Un dernier geste et elle rencontre à nouveau le mur, qui se liquéfie sous le regard intense de la révolutionnaire en chef, et l’absorbe peu à peu, comme des sables mouvants.

-Rassures-toi, ta nature de vampire te permettra de survivre. Si tout va bien, je reviendrais te libérer quand tout sera terminé. Dans le cas contraire… et bien prie la Déesse pour que quelqu’un te sorte de là. Dommage que nous ayons quelque peu abîmé les caméras. Je crains que nul ne sache ton sort s’il nous arrivait malheur.

Le mur avale peu à peu Nemesyss, qui finit entièrement dedans. Une fois l’opération finie, la pierre retrouve son état solide initial. Incapable de remuer, impossible pour elle de briser ce dernier. Etant Vampire, la Monarque peut se passer d’air, d’eau et de nourriture. Mais pas de sang. La privation lui fera perdre sa puissance, et sombrer en léthargie, la rendant prisonnière pour l’éternité de sa prison de pierre.

Délaissant leur adversaire vaincu, les Drows et leurs prisonniers se remettent en marche. Nemesyss leur aura fait perdre beaucoup trop de temps. Si ça se trouve la blonde a retrouvé et avertit la Matriarche. Leur plan risque fort d’échouer. Tout à sa colère, la leader n’a pas remarqué un petit détail sur le mur. Un cheveu est resté coincé à l’extérieur de la pierre. Un petit cheveu de rien du tout. Un détail insignifiant, mais qui pour la Monarque pourrait bien signer son salut…

***


Hystia se réveille douloureusement, une douleur la vrillant à l’arrière du crâne. Ses yeux s’ouvrent, et chassent peu à peu le flou sombre qui voile son regard. Le sol. Elle voit le sol. Relevant le regard, elle aperçoit des hommes, la tête basse, d’autres fiers, enchaînés et pour certains bâillonnés. Remuant un peu, elle se rend compte qu’elle aussi est attachée, et que son pouvoir lui est inaccessible. Des chaînes d’entraves. Super.

Sa geôlière se rendant compte que son prisonnier est réveillé, le jette au sol, et lui dit :

-Debout !

Serrant les dents, Hystia s’exécute, et se met en marche, suivant le procession de prisonniers. Cette salope – ou plutôt ce salopard – ne perd rien pour attendre. Marchant en silence, l’ex-femme remarque du mouvement sur sa droite. Stryx se tient à ses côtés, elle aussi prisonnière, enfin prisonnier vu son corps.

-Les autres ?
-Var’nal et Kess sont à l’arrière. Les hommes sont à l’avant.
-Tu m’expliques ?

Baissant un peu la voix, Stryx souffle :

-Les hommes se sont révoltés. Ils profitent d’être devenus des femmes pour prendre le pouvoir sur les femmes.
-Super. Autre chose ?
-La Monarque Vampire a été scellée dans un mur, et on se dirige droit vers les quartiers de la Matriarche.

Hystia jure à voix basse et dit :

-Dis-moi qu’ils veulent juste la destituer.
-Partit comme c’est partit ? Je crains fort qu’on assiste à un double régicide.

Double ? Bien sûr ! Ils ne comptent pas s’arrêter à la Matriache, mais à son fils également, devenu légalement héritier. Et le Cercle, avec leur rituel manqué, en sont les complices involontaires.

-Il faut empêcher cela !

Les motivations du Cercle, bien qu’impliquant la destitution de la putain de l’héritier, sont avant tout pacifiques. Jamais il ne fut question d’assassinat, de meurtre, et encore moins de celui de la Matriarche.

-Ne nous en veux pas mais…

Lui tendant discrètement une clé dont sa chef se saisit elle ajouta :

-On ne t’a pas attendu.
-Vous avez bien fait.

Commençant à défaire ses chaînes, elle ouvrit ses entraves, mais les conserva pour ne pas attirer l’attention. S’ils avaient la clé des menottes, c’est qu’ils avaient un complice. Visiblement, certains ne veulent eux non plus pas participer au massacre.

-Arkat nous a fait gagner du temps. Mais il va falloir agir et vite.
-Une idée ?
-Tout repose sur leur chef et ses trois lieutenants. Sans eux, tout le mouvement s’effondre.
-Alors dès qu’une occasion se présentera, il nous faudra nous occuper d’eux. Dis à ceux qui veulent nous aider de se tenir prêts.

Stryx acquiesça et regagne l’arrière du rang avec la clé. Hystia continue de marcher, tout en testant son pouvoir. Les menottes ouvertes, l’entrave n’existe plus, rendant son pouvoir de nouveau fonctionnel. Parfait. Dès qu’une occasion se présentera, elle agira. Même si tuer ne lui plaît, mieux vaut ça que d’être complice d’un double régicide et se retrouver à la merci d’hommes assoiffés de sang...

Avatar de l’utilisateur
Clé des Mondes
 
Message(s) : 276
Inscription : 14 Mai 2015, 09:58
Véritable nom: Dieu
Race: Clé
Age: Inquantifiable
Taille: Variable
Métier: Gardienne des Lois de l'Univers et maîtresse de l'Imprévu

Re: Micro-Event : Le Rituel [Intrigue]

Message par Clé des Mondes » 16 Mai 2017, 21:08

Quartier des Drows, près de la salle du Trône…

Le temps devait paraître infiniment long pour la monarque vampire. Coincée dans la pierre, elle ne perd pourtant pas espoir et tente de s'évader. Comment ? Grâce à un interstice de la taille d'un cheveu.

Même si se changer en brume lui assure la liberté, il lui faudra des heures avant d'être totalement libre. Qui sait ce qu'il sera advenu d'ici là. Que deviendra la jeune oméga qu'elle a protégé ? Est-elle parvenue à se mettre en sécurité ? Et son amie, la Matriarche ? Est-elle saine et sauve ?

Malheureusement la Monarque Vampire ne peut aller plus vite que la musique. Elle ne peut que prendre son mal en patience. Ô combien cela doit-il être frustrant !

Et puis… plongée dans les ténèbres de la pierre, la stryge peut sentir quelque chose. Comme une présence. Y aurait-il du monde derrière le mur ? Pourtant non. La brume se trouvant de l'autre côté ne détecte rien. Une personne invisible ? Ou intangible ? La Matriarche ? Serait-elle venue la sauver ?

La présence la lui rappelle un peu, mais ce n'est définitivement pas elle. Cette dernière, chaleureuse, irradie d'une aura bienfaitrice. Elle semble envelopper la vampire dans ses bras. La rassurer. L'apaiser. La câliner et la bercer à la manière d'une mère. Le temps semble suspendu tandis que cette présence transmet son amour à la Monarque. Impossible de savoir combien de temps s'est écoulé, et à dire vrai, cela a-t-il de l'importance ?

Mais toutes les bonnes choses ont une fin, et même cette étreinte se termine. Comme à regret, la présence s'éloigne, non sans donner l'impression de déposer un baiser sur les lèvres de la stryge. Un mot résonne dans son esprit, comme s'il était soufflé entre les lèvres. Et puis, telle amante quittant par nécessité et non par envie l'homme qu'elle aime, la présence se retire. Lentement. Elle tente de prolonger le plus longtemps possible le contact avec la stryge, sa présence se sentant encore au bout des doigts, comme si elle les lui tenait, avant de rompre définitivement le contact. Et quand Nemesyss ouvre les yeux, elle est seule dans le couloir.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, la Monarque est sortie de la pierre. Nue et sous sa forme physique. La question « Comment ? » n'a pas lieu d'être. L'instinct lui souffle la réponse. Un seul être en ce monde peut être capable d'un tel miracle. Un seul être peut dégager une telle aura. Un seul être peut donner l'impression à une vampire aussi puissante qu'elle, d'être une petite fille, une enfant dans les bras de sa mère.

Le souvenir de cette étreinte restera à jamais gravé dans son esprit. Tout comme le mot qu'elle a prononcé. Son objectif, sa destination.

Temple..

***


Quartier des Drows, non loin des ascenseurs…

Le poing de Cameron percute si fort la mâchoire de la Drow, que cette dernière craque sous l’impact. En termes de puissance, les Sombres n’ont aucune chance face à elle, aussi doivent-ils compter sur leurs pouvoirs. Encore faudrait-il qu’ils puissent en faire usage à son encontre. Car la louve devenu loup, sait que si elle les laisse faire, elle est perdue.

Elle frappe avec force, épuisant ses adversaires sans qu’ils n’aient le temps de réfléchir. Elle les fait réagir au lieu d’agir. Elle est confiante, et voit bientôt la fin du combat. Des cinq femmes présentes, trois sont à terre. Il n’en reste plus que deux. Des amatrices. Faibles. Un coup dans le ventre, et l’une d’elles s’écroule. Plus qu’une. Cette dernière a une lame, qui passe à un cheveu de la bouche de la louve. Qu’à cela ne tienne, elle lui mord le bras, pour lui faire lâcher l’arme. Le goût métallique du sang envahit sa bouche. La femme fait tomber son poignard, mais malgré la douleur sourit.

Décidée à lui effacer ce dernier, Cameron va pour frapper et… s’arrête nette. Sa main tremble, et le doute envahit son esprit. De même que… la crainte… Elle regarde le bras de la Drow, et baisse son poing avant de dire :

-Oh maîtresse… je suis vraiment navrée…

La Drow sourit, et tenant son bras d’une main lui dit :

-Si tu es vraiment désolé, ouvre la bouche en ce cas.

Cameron s’exécute sans hésiter un seconde. La Drow s’avance, et ôte sa main de son bras blessé pour faire couler du sang dans la bouche du loup.

-Avale maintenant !

Elle déglutit, et avale le sang, renforçant sans le vouloir l’emprise de la Sombre sur elle.

-Aide-moi à les réveiller.

La louve obéit sans discuter, heureuse de pouvoir servir sa nouvelle maîtresse. Une fois tout le monde réveillé, l’une des Drows dit :

-Putain, ce qu’il cogne fort.
-Elle.
-Ah oui, elle.
-Dommage que tu n’aies pas pu la soumettre plus tôt. Je crois que Vek’ a une ou deux dents de cassées.
-Arrête de te plaindre. C’est pas toi qui a un bras en charpie.
-Ou qui pisse le sang !
-Je suis désolée pour tout cela, maître.

L’une des Drows soupire.

-Au moins, on a un allié de poids avec nous.
-C’est clair. Je regrette juste de ne pouvoir lui faire payer ce qu’il nous a fait. Enfin, elle.
-Tu veux lui faire payer ?
-Attends, tu as vu dans quel état on est ? Comment on va aider les autres dans notre état ?

Elle n’avait pas tort. Cameron les avait toutes salement amochées. Elles ne seraient qu’une gêne pour leurs consœurs.

-Il se battra pour nous. Mais tu as raison. On lui fera payer. Et je sais exactement comment…

Toutes se tournèrent vers le loup, qui leur sourit ingénument.

***


Quartiers des Drows, à quelques mètres des appartements de la Matriarche…

Tandis que les révolutionnaires se dirigent vers les quartiers de leur Matriarche, Hystia et les siens, leurs entraves déverrouillées, se tiennent prêts à agir. Au vu de leur position en arrière-garde, s’en prendre au leader est impossible. Mais maîtriser leurs geôliers et emmener les prisonniers devrait être dans leurs cordes. Il ne leur manque plus qu’une occasion.

Au détour d’un couloir, les insurgés découvrent une immense toile d’araignée bloquant le passage. D’abord surpris, certains s’en approchèrent, et découvrent combien elle est collante quand leur main reste piégée dedans. Certains de la couper, mais le fil est si épais qu’il leur faudra du temps pour y parvenir. D’autant plus que derrière, il semble y en avoir d’autres.

Excédé, la leader des révolutionnaires dit :

-On dirait bien que la petite louve est parvenue à prévenir la Matriarche…

Si seulement la Monarque Nemesyss ne s’en était pas mêlée, leur reine serait entre leurs mains désormais.

-Qu’est-ce qu’on fait ? On fait le tour et on tente d’atteindre les quartiers de l’Héritier ?
-Inutile. Le temps qu’on y aille ils seront partis.
-Alors quoi ? C’est fini.
-Ne sois pas stupide. Je sais où ils se rendent.
-Où ?
-Au seul endroit où ils pensent être intouchables…

Mais avant que la Sombre n’ait pu préciser sa pensée, du mouvement à l’arrière attire son attention. On se battait. D’autres loups ? Une boule de feu passant à côté d’elle, lui fait comprendre que la combat concerne des Drows. Qu’est-ce que… Une lumière brillante envahit le couloir, rendant aveugle tous les Elfes Noirs n’ayant pu se protéger à temps. Le temps que tous recouvrent la vue, les prisonniers se trouvent déjà loin.

Décidément rien ne va comme l’aurait souhaité Er’kon. La Matriarche et son fils hors de danger, les prisonniers qui s’évadent… Sa colère se mue en une haine qui ne sera apaisée que dans le sang. Prenant la tête elle dit :

-Avec moi ! Il est hors de question de les laisser s’en sortir !

Et tous ensemble, les insurgés prirent la direction du Temple.

***


Quartiers des Drows, quelques mètres plus loin…

Tous les membres du Cercle et les autres prisonniers courent à perdre haleine dans le couloir. En tête, Hystia réfléchit à toute allure, et estime que le seul endroit sûr de tout l’étage, reste le Temple. Les Révolutionnaires n’oseront jamais blasphémer contre la Déesse. Du moins, le souhaite-t-elle.

Alors qu’elle tourne au détour d’un couloir, un homme sors d’un escalier menant aux étages supérieurs. Le Drow le percute de plein fouet, et s’écroule au sol, avant que ses amis ne les relèvent, lui et homme. Sans prendre le temps de réfléchir, ils se remettent à courir, embarquant Candice dans l’histoire, sans lui laisser l’occasion de protester. Le temps joue contre eux après tout...

Avatar de l’utilisateur
Clé des Mondes
 
Message(s) : 276
Inscription : 14 Mai 2015, 09:58
Véritable nom: Dieu
Race: Clé
Age: Inquantifiable
Taille: Variable
Métier: Gardienne des Lois de l'Univers et maîtresse de l'Imprévu


Retour vers Events

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)