Eden Fergusson - Melusine

Eden Fergusson - Melusine

Message par Eden Fergusson » 18 Février 2017, 17:46

Image

SEELIES
“Jamais je n'ai vu de fin qui soit à la hauteur d'un "il était une fois"”
De Stephen King


Nom & Prénom: Eden Fergusson
Nom de Créature: Melusine
Avatar: Stella Maxwell

Race: Fée
Lignée: Native
Pouvoir: Ceux relatifs aux fées

Monde d'Origine: Sidh

Âge et date d'arrivée sur terre : Née au Sidh en 1089. J'ai donc 928 ans.

Métier &/ou étude: Travaille dans le Love Shop de son amie Titania

Mental:
Me décrire ? Cela n'est pas aussi simple qu'il y parait. Je suis une jeune femme aux multiples facettes et qui n'arbore pas le même visage en fonction des personne qui lui font face, mais puisqu'il me faut vous peindre mon portrait je vais essayer.
Je suis une fée, donc je suis taquine et espiègle de nature. Avec mon imagination débordante, je ne suis jamais la dernière pour faire des blagues... des farces qui ne sont pas toujours bien prises figurez-vous. Certaines personnes n'ont vraiment aucun humour... à croire qu'ils ont un balai dans leur fondement. Bref...Je me ris et m'amuse de la gêne et de l'humiliation des autres. Garce ? Oui je le suis, et je l'assume pleinement.

Avec mes amis, ceux en qui j'ai une réelle confiance je suis un véritable amour. Prévenante, et protectrice je suis prête à tout pour ceux que j'aime, et je pourrais sortir griffes et crocs si quiconque essayait de leur faire du mal. Ces gens là qui ils sont ? Mes amis de toujours... il se compte sur les doigts d'une seule main. Je veux bien sur parler de ma très chère Titania, d'Obéron son mari et de... Puck.

Avec le reste du monde ? Je ne me montre pas sous mon vrai visage, tout dépend en réalité de mon humeur et de mon état d'esprit. Je suis une personne plutôt lunatique. Je peux me montrer très séductrice si j'ai besoin de lâcher du lest et de me changer les idées... mais attention ne vous fiez pas à mon air angélique... au lit je n'ai rien de la parfaite petite poupée qui se laisse faire sans dire un mot... ce que j'ai vécue par le passé... mon viol m'a profondément marqué, bien qu'il se soit produit il y à presque neuf siècles à présent... je ne supporte pas de perdre le contrôle de la situation. Peut être que les choses pourraient changer un jour, mais je n'y crois pas trop aujourd'hui. La dernière fois que j'ai essayé, cela s'est révélé être un véritable désastre. Avec les inconnus je suis plutôt du genre méfiante, constamment sur mes gardes, et ce surtout depuis que Titania et moi avons été enlevées par les Unseelies à cause de notre manque de précautions. Nous avons eues très chaud cette fois là...

Rancunière et vengeresse, je n'oublie rien des coups que l'on peut me faire, et mon imagination est particulièrement fleurie lorsqu'il s'agit de préparer une vengeance. Terriblement garce dans ces moments-là, malgré le fait que je ne sois qu'une faible petite fée, je peux me montrer des plus redoutables... Ma part d'ombre et bien plus grande que le reste, je suis souvent mauvaise, et commettre des actes immoraux... cruels même, ne me pose aucun souci de conscience...
Jalouse, je le suis parfois, mais je n'accepte pas ce sentiment étrange qui me ronge et me tourmente dès que Puck en touche ou en regarde une autre que moi. Je fais de même pourtant... je m'amuse avec des hommes, des femmes. Ce sentiment est étrange et nouveau pour moi, et ça me fais bien plus peur que je veux bien l'admettre.

Je me laisse facilement submerger par mes émotions, pouvant passer d'une cruauté sans nom, à une fée taquine aux airs angéliques et purs... Vive et franche, je parle souvent trop vite. Titania me conseille souvent de tourner ma langue sept fois dans ma... bouche avant de l'ouvrir, mais c'est plus fort que moi. Je suis instinctive, impulsive.

J'ai plusieurs facettes, plusieurs visages et seuls ceux qui me connaisse vraiment savent tout de moi et comment composer avec moi pour faire ressortir le meilleur.

Physique:
Physiquement ? J'ai l'air d'un ange tombé du ciel. La nature m'a octroyé ces airs angéliques et diablement attendrissants, et je sais en jouer pour attendrir mon monde, mais nous vous y fiez pas. Regardez-moi de plus près et vous verrez que j'ai l'air bien trop sage et prude pour l'être réellement. Comme on dit, méfiez-vous de l'eau qui dort…

Lorsque l’on me regarde d’un peu plus près, qu’on va au-delà de mes airs angéliques, on remarque les traits fins et bien dessinés de mon visage, ce regard mutin, brillant tant il peut être coquin… d’un bleu dans lequel certains hommes m’ont dit vouloir s’y noyer. Kitsch comme technique de drague n’est-ce pas ? Mais passons, là n’est pas le sujet. Mes lèvres, pulpeuses et bien dessinées sont un appel à la luxure… ma peau est pâle et laiteuse et ma chevelure blonde cascade jusque dans le milieu de mon dos. Pour le reste de mon corps, il est bien proportionné, mes courbes sont bien dessinées et avantageuses. La nature m’a offerte une poitrine généreuse, qui attire souvent les regards gourmands des hommes. Je ne suis pas très grande mais mes jambes sont fines et galbées. Je possède deux signes particulièrement distinctifs. Le premier sont mes ailes, se traduisant lorsqu’elles sont « rangées », par un immense tatouage dans mon dos. Le second… une cicatrice, sur mon flanc droit, un souvenir de mon viol… me rappelant chaque jour, les épreuves par lesquelles je suis passée…

Belle ? Selon les dires de certains oui, mais la beauté c’est quelque chose de tellement subjectif, et les standards de beauté changent tellement au fil des siècles. Se tenir à la page est d’ailleurs épuisant. La mode change constamment, mais je suis coquette, et j’aime les belles choses. M’habiller. Me coiffer. Me maquiller, je dois avouer que c’est amusant, et c'est fou comment en fonction de votre look, de votre apparence, le regard des autres change… passer inaperçu… comme se faire remarquer ou encore attiser les regards, l’envie, tout ça est finalement qu’une question de look, et je m’en amuse beaucoup. Pouvant passer, de la petite fille sage et prude, à l’allumeuse ou encore la femme d’affaire. Pour moi ce n’est qu’un vaste terrain de jeu et les humains des pions avec lesquels on s’amuse, qu’on piège si facilement…

Histoire:
Tout comme ma très chère amie Titania, je naquis au Sidh. Comme vous le savez sans doute, on ne devient pas une fée, on naît ainsi. C'est mon père qui m'a mise au monde. Ma mère était déjà partie. Un coup d'un soir ? Une erreur ? Bref... Peu importe. Le fait de grandir seule avec mon père, n'a fait que consolider mes liens avec lui. Nous étions très proches et fusionnels. Il était le centre de mon monde. Mon univers. Mon protecteur. J'ai toujours désirée savoir qui était ma mère, mais à chaque fois que je posais la question, père se murait dans un silence de plomb. Néanmoins, des rumeurs circulaient sur ma naissance, sur qui était ma véritable mère. Certaines disent que je suis la fille d'une nymphe... d'autres que c'est une Dorlis qui a mise mon père enceinte. Ces pistes sont plus que plausibles... Quand bien même le fait, que j'ai toutes les caractéristiques d'une fée, tous les pouvoirs d'une fée... Mais je suis plus luxurieuse que pas mal de mes consœurs. J'ai beaucoup cherchée... Enquêtée sur mes origines, mais malheureusement, je n'ai jamais rien trouvé. Comme si l'origine de ma conception était un lourd secret très bien gardé. Mais je suis très têtue et je ne m'avouerais pas vaincue. La vérité sortira, tôt ou tard.

Jeune, je me suis liée d’amitié avec une autre fée. Pas n’importe qui, Titania. Je voyais la jeune princesse comme une sœur, une personne à laquelle je pouvais me confier sans détour. Nous n’avions pourtant pas du tout les mêmes caractères, Titania est bien plus prude et réfléchie que moi. A côté, je suis une vraie peste toujours en quête d’une connerie à faire pour emmerder le monde. Elle est la tête pensante et je suis celle qui agit... Je n'ai pas froid aux yeux et je suis prête à tout si c'est elle qui me le demande. Titania et moi nous nous complétons merveilleusement bien.
Notre vie était belle et paisible au Sidh jusqu'à ce que les chrétiens viennent s'en mêler... Pénétrant nos terres, abattant de sang-froid de nombreux de nos semblables. C'était un véritable bain de sang. Le jour de l'attaque, j'ai beaucoup perdu... Ce jour-là restera à jamais gravé dans ma mémoire. J'étais dans les bois avec mon père, nous ramassions diverses fleurs sauvages pour fabriquer des crèmes et des onguents. Je m'étais un peu trop éloignée de lui, lorsqu'un de ces humains m'a surprise au bord de la forêt. Un de ses bras s'est enroulé autour de ma taille alors que l'autre glissait sa lame sur ma gorge, me menaçant de la trancher si je bougeais d'un pouce.

" Hé.... j'en ait choppé une ici... venez vite !!"

Je poussais un hoquet de terreur lorsque sa voix grasse raisonna dans ma belle forêt.

" Joli prise... Tu partages ?"

Lorsqu'il relâcha légèrement sa prise, alors que ses comparses arrivaient, je me mis à hurler, appelant mon père comme une enfant terrorisée. Aussi gros qu'une abeille mon père arriva en volant grandissant d'un coup lorsqu'il arriva à ma hauteur.

" Ne la touchez pas !!"

Il les somma de me lâcher, mais ses menaces n'eurent aucun effet... En surnombre par rapport à nous, mon père se fit rapidement encercler et immobiliser.

" Papa..."

" Oh voyez ça comme c'est mignon... et bien... regarde ce qu'on va lui faire à ta fille... elle va devenir une femme grâce à nous."

La suite...? Les larmes me montent rien que d'y penser... Ces brutes ont forcé mon père à assister à mon viol. Il vit un à un tous les hommes de ce groupe me passer dessus, me remplissant comme la dernière des catins, ricanant, se plaisant à dire que j'aimais ça. Le regard que j'ai porté à mon père à ce moment là m'a profondément choquée... je n'avais jamais lu sur son visage autant de rage et de tristesse. Moi, j'étais épuisée par tous ses coups qu'ils m'ont portés... j'ai dégusté ce jour là. J'en garde d'ailleurs une cicatrice... Le chef de ces hommes a joué de son épée sur mon corps, m'entaillant le flanc droit pour voir si le sang des fées était de la même couleur que les autres. A lui je n'oublierais jamais son regard... il n'avait pas l'air humain... Si je m'en suis sortie, c'est grâce à mon père... il s'est sacrifié pour moi. Il a fait diversion, a absolument tout donné pour que je puisse me sauver... Je n'eut que le temps de me transformer en petite fée de la taille d'un papillon et de prendre de la hauteur pour leur échapper. Un dernier regard à mon père... qui lui alla au suicide. Pour moi... Ce vol jusqu'au château fut le plus pénible que j'ai eus à vivre. Épuisée et affaiblie, je me suis effondrée devant les portes, on m'y a soigné avant de me faire quitter le Sidh avec Titania, la vie ici étant devenue trop dangereuse. J'en avais fait les frais. Un bateau nous mena jusqu'à la Terre ou nous nous cachâmes, nous faisant passer pour des humaines... comme on dit, vivons heureux... vivons caché.

Lorsque partîmes, embarquées sur ce bateau Titania me tins la main. Nous avions toutes les deux les larmes aux yeux de devoir quitter notre pays. Le berceau de notre enfance. Après ce qui m'était arrivé, Titania ne me lâcha jamais. Elle restait avec moi nuit et jour pour me rassurer. Profondément choquée et blessée, je n'ai pas prononcé un seul mot durant des semaines. J'étais comme une coquille vide, j'acceptais pour seul contact les marques d'affection de mon amie. Elle ne m'a jamais demandé ce qui s'était passé, respectant mon désir d'oublier et d'enfouir ce cauchemar au plus profond de moi. Peut être qu'un jour j'arriverais à lui en parler, mais pour le moment tout est bien trop douloureux.

Les chrétiens réduisirent à néant tous nos espoirs de rentrer un jour chez nous. Ils détruisirent tous les passages menant au Sidh, nous rendant prisonnières dans ce nouveau monde qu'est la Terre pour nous. Nous avons dû nous habituer à ce monde... Ses mœurs et ses coutumes afin de nous fondre dans la masse. Je fus obligée de faire des efforts pour notre propre sécurité. Tout contact avec d'autres personnes que Titania m'était toujours un véritable supplice, mais la puissance de mon amitié pour elle me donna des ailes. Efforts après efforts... Ses derniers deviennent de plus en plus... supportables. Le temps passa et arrangea les choses... Titania devint notre Reine, elle nous guida et nous rassura. Je me plaçait tout naturellement comme son bras droit. Notre complicité est à toute épreuve. Un regard et nous nous comprenons. Mes épreuves nous ont peut être rapprochées toutes les deux finalement.

Les années passèrent... les siècles même. Titania et moi écumâmes le monde à la recherche de consœurs à rallier à notre cause. Nous vivions parmi les humains, évitant soigneusement de tomber entre les griffes d'Unseelies malveillants. Nous avions appris à les reconnaître et à nous en méfier comme la peste. Oh nous avons eues chaud aux fesses plus d'une fois... mais toutes les deux nous formions une sacrée équipe je dois le reconnaître. Elle a l'esprit, moi j'ai l'audace. Au fil des siècles j'avais retrouvée aux côtés de Titania, une certaine joie de vivre, me concentrant sur notre amitié et nos rêves de rassembler les nôtres... Laissant parfois entrevoir la Mélusine d'avant... espiègle et joyeuse, mais elle ne refaisait jamais surface très longtemps. La douleur n'était pas loin... et la tristesse et la douleur se transforma au fil des années, se muant en une colère et un désir de vengeance. Me venger de qui ? J'en sais rien à vrai dire... mais faire mal parfois me réconforte...

Titania se faisait toujours passer pour une Noble et moi, comme l'une de ses proches. Une sorte de dame de compagnie, qui la suivait en toutes circonstances. Nous parvenions toujours à nos fins, usant de nos charmes sans pour autant passer dans le lit des hommes dont nous croisions le chemin. Je devais sans cesse faire des efforts pour ne pas passer pour une vierge effarouchée... Craintive et souvent sur la défensive, j'ai du faire de gros effort pour m'adoucir et nous sortir de mauvais pas, lorsqu'il le fallait. Laisser certains hommes me caresser, les laisser penser qu'il pouvaient me séduire... Je savais jouer la comédie lorsqu'il le fallait... Certains on même cru qu'ils m'avaient mise dans leur lit. Un peu de drogue dans leurs boissons, et ils oubliaient les faits, ne se rappelant que d'une gueule de bois et de moi entre leurs draps au matin... nue. Les conclusions évidentes leur suffisaient... Seules Titania et moi connaissions la vérité.

Puis, nous rencontrâmes Obéron et les Faunes. Je crois que Puck avait comme mission de m'occuper pendant qu'Obéron tentait de séduire mon amie. Il me suivait, m'empêchait de rejoindre Titania lorsque son roi était avec elle. Qu'est-ce qu'il pouvait être agaçant et puéril, c'était incroyable. Titania et moi savions ce qu'il était et je m'en méfiais... J'avais peur pour mon amie, nous en parlions d'ailleurs ensemble des heures entières parfois... Mais mes doutes concernant Obéron étaient à tord. Le temps et les arguments de mon amie eurent raison de mes derniers doutes le concernant. Il la sauva ce jour là, face à ses deux loups. Il lui évita le cauchemar que j'ai vécue des siècles plus tôt, et rien que pour ça je le remercie encore aujourd'hui. Puck, lui, prenait tout à la dérision. Il respirait la joie de vivre, et malgré son côté parfois agaçant, il me faisait sourire... puis rire plus souvent que n'importe qui. Un lien d'amitié, et de profonde confiance nous liait peu à peu. Si je n'étais pas avec Titania, la plus part du temps j'étais avec lui. Il avait mis un point d'honneur à vouloir me faire rire, et me rendre ma joie de vivre autrefois enlevée. Ce fut long, mais lentement grâce à lui je repris confiance en moi. Un jour j'ai même désiré me laisser aller dans les bras d'un homme. Les caresses et attentions de mon ami Puck, m'avaient redonnés certains désirs. Mon corps était resté... inactif,tellement longtemps. Sa seule expérience fût tellement désastreuse et douloureuse.... J'étais partagée entre franchir le pas avec lui et... Il était le seul, avec Titania, en qui j'avais suffisamment confiance pour me laisser faire. Mais cela voulait également dire prendre le risque de bousiller notre amitié et ça, ça me terrifiait. Je ne suis, aujourd'hui encore, tellement pas prête pour ça.

Et pourtant... Plus ça allait, plus je ressentais le besoin de me libérer de mes démons et de ce lourd passif qui me faisait souffrir depuis bien trop de siècles. Titania et Obéron allaient se marier, leur amour était une évidence... tellement beau que j'enviais mon amie quelque part. Pas de la jalousie, non, bien loin de ça, j'étais sincèrement heureuse pour elle, mais je me disais que moi aussi je voulais vivre cela... l'amour et le bonheur. Tous les soirs ou presque, je dormais contre Puck, dans ses bras je me sentais rassurée et en sécurité. Il ne s'est pourtant jamais rien passé entre nous. Seulement, des caresses... des câlins et quelques baisers en de rares occasions. Je n'étais pas prête à mettre en péril notre formidable amitié. Lui non plus sans doute.

J'avais pris l'habitude de me rendre dans un parc, pour lire un bon bouquin. Souvent les ouvrages de mon cher ami Obéron. Ses romans sont de véritables merveilles je dois dire. Je n'avais pas remarqué cet humain qui se promenait régulièrement et qui m'observait longuement, discrètement. Il était bien fait de sa personne et pourtant complètement invisible à mes yeux. Je ne l'ai remarqué que ce jour, où je l'ai bousculé en ne regardant pas ou j'allais. Il m'invita à dîner pour se faire pardonner et j'acceptais contre toute attente. Il avait l'air tellement gentil. Serviable. C'est là, au détour de ce dîner qu'il avoua m'avoir vue depuis des semaines, et qu'il rêvait de m'aborder sans jamais oser le faire, ce qui me fis sourire. Je me suis surprise à me laisser charmer par l'humain sans avoir à me forcer, au contraire je trouvais cela agréable. Il m'invita à sortir, m'offrant des soirées romantique. Il ne m'a jamais pressée ou forcée pour me mettre dans son lit. Il se contentait de me raccompagner et de m'embrasser sur le pas de la porte en me souhaitant bonne nuit. Puck voyait cette relation naissante d'un mauvais œil. Jaloux ? Je ne saurais vraiment le dire. Protecteur en tout les cas. C'est lorsque j'ai voulu franchir le pas avec Dimitri, le laissant me caresser plus que d'habitude... Il m'avait invitée chez lui, et j'ai accepté, prête à en découdre avec mes démons. Seulement voilà... j'étais nue... dans ses bras, je le laissais flatter mon intimité de ses divines caresses, y prenant réellement du plaisir... mais lorsqu'il a voulu, me prendre, pénétrer mon intimité, je fus prise d'une crise de panique et me suis braquée. Je l'ai repoussé, en larmes, me confondant en excuses. Mes propos étaient incohérents... et engloutis derrières des sanglots incontrôlable. J'avais honte. Lui, essayait de me consoler, ne comprenant pas ce qu'il avait fait de mal. Cette nuit là, je suis partie en courant après m'être habillée. J'ai couru chez moi. Puck m'a découverte dans cet état et à cru que le pire m'était arrivé. Il était prêt à aller étriper ce pauvre Dimitri, dont le seul crime fut de vouloir me faire jouir. J'ai du l'arrêter, le calmer, lui expliquer ce qui s'était réellement passé, et nous avons finis la nuit l'un contre l'autre, lui me caressant doucement pour calmer ces sanglots qui me secouaient encore des heures après.

Je mis longtemps à comprendre ce qui m'avait freiné cette nuit là, avec mon humain. Je ne voulais pas le revoir, j'avais trop honte. Mais il me fit céder à coups de bouquets de fleurs. Chaque jour j'en recevais un plus beau que le précédent. C'est la perte de contrôle de la situation, la peur de me faire submerger et piéger à nouveau qui m'avait rebutée... Maintenant que j'avais compris, je voulais revoir mon humain... ce que je fis. Puck voulu m'en dissuader, et nous nous sommes disputés pour la première fois... Je partis en claquant la porte, partant me réfugier chez Dimitri, qui m'accueilli à bras ouvert. La porte de sa chambra claquée, et je me suis collée contre lui, prête cette fois ci à en découdre et à bien garder la contrôle de toute la situation. Il découvrit une jeune femme autoritaire, qui ne le laissa pas mener la danse. C'est ainsi que j'ai trouvé mon équilibre, en le chevauchant, le dominant... Et croyez moi, s'il était surpris au début il appris rapidement a aimer cela... Notre histoire, malgré les crises de Puck, aurait put être belle, mais nous dûmes partir à cause de tous ces Unseelies qui affluèrent. L'endroit était devenu trop dangereux pour nous. Nous partîmes, tous les quatre comme ça du jour au lendemain, et je n'ai plus jamais revu Dimitri. Nous voyageâmes beaucoup, ne restant jamais bien longtemps au même endroit. Pan et Lilith nous cherchaient. Ils en voulaient à Titania, l'accusant d'avoir ensorcelée leur fils... Les choses auraient mal tournées, si Puck et moi n'avions pas foutu un bordel monstre pour que nous puissions nous enfuir. Je crois que le Père et la Mère Dorlis se souviennent encore de notre passage... L'humiliation a été cuisante.

Puis, Titanua et Obéron eurent une fille. Une ravissante petite Dorlis. A son arrivée nous avons dus nous faire plus discret pour ne pas éveiller les soupçons et la mettre inutilement en danger. Personne et surtout pas les Dorlis ne devaient apprendre son existence. Mais lorsque nous apprîmes que ces derniers allaient demander de l'aide auprès des Unseelies, à Dublin, nous devions réagir. Unis, ils allaient devenir un véritable problème pour nous. Nous revînmes donc en Irlande, sur notre île. Nous tentions de réunir le plus de Seelies possible. Nous devions être le plus nombreux possible si nous voulions lutter contre eux... Mais les choses ne se sont pas réellement passées comme nous le souhaitions. Nous avions sans doute sous-estimés les Unseelies... et Titania, moi et deux autres fées nous accompagnant, nous sommes faites enlever. Nous fûmes emprisonnées à l'Adrian's Castle, enfermées dans leurs cellules sombres et inhospitalières. Ils ne savaient pas que Titania était la reine des fées, sans quoi je pense qu'ils l'auraient surveillée mieux que ça... mais tant mieux. Obéron et les Seelies vinrent nous sauver, semant une joyeuse pagaille dans le château. J'ai retrouvé mon Puck, qui m'a serrée tellement fort contre lui qu'il m'en a coupé la respiration... Mais nous avons compris le plan de nos ennemis, les Dorlis... Ils font à présent partis de la Cour des Cauchemars, alliés des Unseelies. Nous devons à présent nous cacher pour leur échapper. Nous ne sommes en sécurité nulle part... Mais nous n'avons pas dit notre dernier mot. Je leur en veut plus que jamais, et je suis prête absolument à tout pour leur nuire, et aider mes amis dans leur nouvelle quête.



__________


Derrière l'écran: (invisible)

Nom de votre DC: Mystère mystère ...
Vous confirmez avoir plus de 18 ans? Oui
Quel sera votre rythme sur le forum? Au moins une fois par semaine

Quelque chose a nous dire pour finir? (viol)
Avatar de l’utilisateur
Eden Fergusson
 
Message(s) : 38
Inscription : 18 Février 2017, 17:43
Race:
Age:
Taille:
Métier:

Re: Eden Fergusson - Melusine

Message par Clé des Mondes » 18 Février 2017, 18:06

(mouton) Félicitation Mélusine, te voila Validée ! (mouton)

Pour commencer, tu peux aller poser tes affaires et créer ton Journal de Bord et ton Carnet de contact. Ce n'est pas une obligation bien sûr.
Tu peux également aller demander un partenaire de rp ici
Tu peux également chercher ou te faire connaître en tant que maître/esclave en recherche de binôme, ici
En cas de soucis irl, ou d'absence prolongée, pense à mettre un petit message dans les Absences.

Mais ce n'est pas tout! Si tu veux rejoindre le coin flood et participer aux jeux ici ou simplement discuter de tout et de rien ici

Sur ces bonnes paroles, nous te souhaitons un bon jeu et à nouveau, Bienvenue parmi nous!

Avatar de l’utilisateur
Clé des Mondes
 
Message(s) : 276
Inscription : 14 Mai 2015, 09:58
Véritable nom: Dieu
Race: Clé
Age: Inquantifiable
Taille: Variable
Métier: Gardienne des Lois de l'Univers et maîtresse de l'Imprévu

Re: Eden Fergusson - Melusine

Message par Ruby O'Brian » 19 Février 2017, 09:23

Bienvenue mademoiselle !!
Amuse toi bien parmi nous ;)
Image




DC : Manuela /Sienna / Candice
Avatar de l’utilisateur
Ruby O'Brian
 
Message(s) : 1279
Inscription : 12 Mai 2015, 19:21
Véritable nom: Nemesyss
Race: Vampire
Age: 1037 ans
Taille: 1m70
Métier: Monarque - Membre de Triomvirat & Gérante du Pleasures's Night

Re: Eden Fergusson - Melusine

Message par Kenneth Campbell » 19 Février 2017, 12:07

Bienvenue ou Rebienvenu apparemment.
Image
Ma fiche - Mes rps
DC : Le Fléau
Avatar de l’utilisateur
Kenneth Campbell
 
Message(s) : 577
Inscription : 20 Mai 2015, 18:32
Véritable nom: Khain
Race: Loup-garou
Age: 45/861
Taille: 188cm
Métier: Patron du 8 wolves
Maître: I'm my own
Pouvoir: Métamorphose rapide

Re: Eden Fergusson - Melusine

Message par Altaïr Greed » 19 Février 2017, 14:16

Bienvenue petite chose...
J'espère pour toi que je ne vais jamais te mettre la main dessus. Car après ce que tu as fait à Lilith et ce que tu dois savoir sur mon cher Fils.
"Qui sème l'illusion récolte la souffrance"
Elie Ben-Gal

DC : Cory Hanrow / Nash Bly
Ma fiche / Mes liens / Mes sujets
Code couleur dialogue : #7FFF00
Avatar de l’utilisateur
Altaïr Greed
 
Message(s) : 24
Inscription : 01 Février 2017, 23:34
Véritable nom: Pan
Race: Dorlis
Age: 1390 ans
Taille: 2m40 - 1m83
Métier: Patriarche des Dorlis et patron de Rojas Inc
Maître: Lilith

Re: Eden Fergusson - Melusine

Message par Jiao Li » 19 Février 2017, 18:05

Bienvenue ici !
Image
Avatar de l’utilisateur
Jiao Li
 
Message(s) : 102
Inscription : 31 Janvier 2017, 23:05
Race: Vampire
Age: 492ans / 20ans
Taille: 1m64
Métier: Ancienne concubine

Re: Eden Fergusson - Melusine

Message par Eden Fergusson » 19 Février 2017, 20:53

Merci pour l'accueil ;)

Pan : rêves pas.... Tu nous attrapera JAMAIS !!!!!
Avatar de l’utilisateur
Eden Fergusson
 
Message(s) : 38
Inscription : 18 Février 2017, 17:43
Race:
Age:
Taille:
Métier:

Re: Eden Fergusson - Melusine

Message par Ida Valmasen » 20 Février 2017, 12:55

Rebienvenue et félicitations pour ta validation ;)
Image
DC : Blanche Bellefleur - Eabha Mac Cárthaigh - Vladirmir Poujinski - Wyatt Emerson - Sunao Ichigami - Oya LaSirène
Avatar de l’utilisateur
Ida Valmasen
 
Message(s) : 1643
Inscription : 12 Mai 2015, 19:00
Véritable nom: Ill'ydris Adrak'tar
Race: Drow
Age: 1387 ans / 24 ans
Taille: 1m76
Métier: Matriarche Drow, Membre du Triumvirat, Directrice d'un club de boxe, Championne de combat clandestin
Esclave/Familier: Connor Slender
Pouvoir: Intangibilité


Retour vers Fées

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)