Le Fléau (Terminée)

Le Fléau (Terminée)

Message par Le Fleau » 16 Mai 2015, 22:45

Image
UNSEELIES
“Elle rêvait du prince charmant, je l'ai enlevé de ses propres rêves.”
Du Fléau


Nom & Prénom: Fléau
Nom de Créature: Quatre
Avatar: Tom Hardy

Race: Unseelie
Lignée: unique
Pouvoirs:
• Force extraordinaire (supérieur à celle des monarques)
• Vitesse extraordinaire (supérieur à celle des monarques)
• Endurance extraordinaire (supérieur à celle des monarques)
• Lecture des âmes (On ne peux rien cacher au Fléau)
• Teleportation

(mais non, j'suis pas cheaté !!!)

Monde d'Origine: Terre
Âge et date d'arrivée sur terre : 479 ans (le Fléau à a ouvert les yeux sur le monde, à Prague, en 1536)
Métier &/ou étude: traquer ceux qui violent les Lois Triumvirat

Mental:
Froid… Le maître-mot pour parler du Fléau, c’est froid. Il n'éprouve que peu d'émotion, peu de sensation. Le Fléau est une brute, une tueur cruel et sans aucun scrupule. Il est calme, patient, malgré sa carrure, il a l’attitude d’un félin : il apprécie de pouvoir jouer avec ses proies. Il éprouve du plaisir lors des actes de violence qu’il perpétue. Le Fléau ne sourit pas, ou rarement. Il ressemble à un bloc de glace totalement insensible.

Le Fléau est dénué de toute ambition, c’était nécessaire lors de sa conception. Les Monarques voulaient quelqu’un pour les aider, pour être plus puissant qu’eux, mais sans leurs faiblesses respective. S’il avait été doté d’un désir de pouvoir, ça aurait été bien trop dangereux. Il ne désire aucun pouvoir, aucune reconnaissance. Il fait son travail, il fait ce pour quoi il existe et ça lui suffit. Il a un but, un travail et il le fait bien.

Malgré tout, le Fléau a des besoins d’homme, enfermé dans un corps humain, plus fort, plus rapide, plus endurant, il est sujet au désir, à l’envie. Il aime le sexe, la domination dans l’acte et la souffrance de ses partenaires. Ce qu’il aime le plus c’est de forcer ses proies à jouir de ses sévices, instillant la honte et la crainte.
Il apprécie la peur qu’il instille chez les criminels Unseelies ou chez ses proies humaines.
En de rare moment, il a des sursauts de conscience, non pas qu’il regrette ses actes ou son devoir, mais il se pose des questions sur ce qu’il est, sur ce qu’il fait. Ces moments sont rares et ils surviennent surtout lorsqu’il est seul dans ses appartements.
Le Fléau a une habitude, il aime monter à la surface, aller à Dublin pour se planter dans un pub et s’enfiler une bière, dans le seul et unique but d’écouter les gens parler. Il n’espionne pas, mais ça lui permet de se tenir au courant des choses, mais c’est surtout un moyen de se distraire, comme un humain aime écouter de la musique.

Physique:
Le Fléau est une masse de muscle, il fait presque deux mètres de haut et sa carrure est celle d’un colosse à la peau claire. Ses yeux couleur azur sont intense et impassible. Un nez long et étroit, des lèvres charnues. Assez beau, il fut modelé par la reine des Drow, avec un goût sur et une certaine élégance.
Ses bras et ses muscles sont impressionnants, massifs et puissants. Et malgré cette attitude de colosse, il se déplace avec l'élégance d’un tigre, roulant des épaules, balançant ses bras avec nonchalance et une puissance qui semble toujours sur le point d’exploser.
Sa voix est grave et pourtant, il n’en fait pas beaucoup usage si ce n’est pour énoncer la sentence du Triumvirat ou pour obtenir des précisions quant à ses missions.
Il est calme dans ses gestes, parfois lents, mais jamais pataud et sait faire preuve d’une vitesse surprenante pour sa masse.
Noir de cheveux qu’il garde coupé court. Il n'apprécie pas forcement de se laisser pousser la barbe, ne comprenant pas forcement son intérêt.
Lorsqu’il part dans une mission de traque, il a pris l’habitude de se raser la tête et de porter le Masque du Châtiment. Il aime la crainte qu’inspire ce masque qu’il fait régulièrement refaire et réactualiser.
Il passe énormément de temps à entretenir sa musculature. Il ne travaille pas, il serait totalement inadapté dans le monde des mortels, alors sa journée est rythmée par ses huit heures de sport quotidiennes.

Histoire:

Trois tentatives avortées, trois échecs cuisant qui ont coûté la vie à des dizaines de mortels. Mais la reine veut encore essayer. Elle y croit et elle a confiance dans notre talent.
Alors sous ses ordres, nous assemblons le Golem, elle nous a dit qu’il protégera mon peuple. Nous assemblons la glaise. Usant de Clystères pour injecter le sang damné, chirurgicalement, nous incisons la chair de terre pour y placer de manière stratégique, les morceaux de viande prélevées sur le fils de la nature. Nous attendons l'alignement astral, l’horloge astronomique lui permet de savoir exactement quand elle doit commencer son rite. Lorsque la nuit vient, elle nous rejoint, nous congédie et passe des heures avec le Golem. Elle ne veut pas que nous l’a regardions faire. Mais, moi, j’ai regardé par le trou de serrure : elle le sculpte, elle travaille, avec un simple ciseau de sculpteur sur chaque muscle, sur son visage, elle détaille chaque parcelle de son anatomie, de la plus exposée à la plus intime. Elle veut en faire un homme, je pense. Dans quel but ? J’en viens de plus en plus à douter que ce soit pour nous protéger…

Notes du rabbin Low, ghetto juif de Prague, 1535


+++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Lorsque j’ai ouvert les yeux, tout ce que j’ai ressenti, ce fut la douleur. Une vague de froid terrible alors que je sentais la glaise froide se rigidifier sur mon corps. En cette nuit, au cœur de la ville de Prague, sur les bords de la Vlatva, je suis né dans les ténèbres et je pousse mon premier et dernier cri de souffrance. Je me roule sur la pierre froide, j’adopte les ténèbres de la nuit, je les fais miens. À cet instant, je ne sais pas ce que je suis, je ne suis pas un enfant qui a lentement appris à être un embryon, qui a pris connaissance de sa propre existence. J’existe à la seconde qui précéde ma non-existence, je prends conscience de moi, brutalement et je suis seul dans l’obscurité. Quelque chose s’approche dans l’obscurité et je lève un bras pour m’en saisir, ce qui m’éclabousse me surprend ? C’est rouge et poisseux, ça a un goût métallique et c’est chaud. Mes doigts relâchent ma prise et la chose s’effondre au sol. Je m’extrais de la gangue d’argile, en gémissant.
Je suis quoi ? Où je suis ? Pourquoi je grelotte ? Pourquoi j’ai mal ?

Dans les ténèbres, j'entends une voix, une voix qui m'apaise. Je peux lire ce qu’elle pense, elle me trouve… Quoi ? Beau ? Je ne sais même pas ce que c’est et pourtant, j’ai envie de lui faire confiance, j’ai envie de me rapprocher d’elle. Les sons qui sortent de ma bouche, outre les sanglots, sont inarticulés.

Mais elle est là, elle m’aide, m’éduque, me comprend. Elle me donne un but, une raison d’être. Entre ses doigts, je suis un enfant et si elle m’insuffle des idées, très rapidement, je comprends que ces idées sont celle de mon but et de ma fonction. Pendant huit années, elle m’appelle Quatre. Les deux autres qui viennent me voir, m’aident aussi. Ils comblent les lacunes que me laisse la dame Drow, Ill’ydris Adrak’tar. Chacun m’enseigne ce qu’il sait. Sarosh, le loup-garou est le premier à me frapper. Il cogne fort, il me pousse à la colère, mais je n’ai pas mal. Pour une raison que j’ignore, je n’ai plus jamais eu autant mal que lorsque mes poumons se sont déployés pour engloutir l’air froid de Prague, le soir de ma ténébreuse naissance au bord de la Vlatva. Mais c’est avec Sarosh que je réalise que je peux me téléporter, je bouge plus vite qu’il ne bougera jamais, grâce a ce don.
Nemessys, elle, fut son amante. Elle m’enseigna les plaisirs et la domination. Le sexe et l’orgasme brûlant dans la souffrance glacée des chaînes et du fouet. Mais comme, je ne ressens presque pas la douleur… Qui de nous deux a subit les affres de la domination… Je dois avouer que nous avons souvent interverti les rôles. Mais plus aucune de mes multiples maîtresses n’a pu me soumettre, il fallait quelqu’un doté du vice et la force de manipulation d’un Monarque pour ça. De temps en temps, lorsque l'un de nous a besoin de l'autre, nous nous retrouvons et nous couchons ensemble... Enfin, le terme baiser serait probablement plus adapté a notre relation charnelle.

Je suis le serviteur du Triumvirat, chacun m’a donné un peu de lui. Chacun a fait de moi ce que je suis. Je ne leur suis d’aucune reconnaissance, car sans eu je ne serais pas une bête trimant sang et eaux. Je ne leur voue aucune haine, car ils sont mon but et représentent ce que je dois protéger. Je n'obéis à aucun et à tous.
Ma mission : protéger la cour des Unseelies.
Mes moyens : tous ceux dont la cour dispose.

Je ne souviens plus du nom du premier Unseelie que j’ai traqué. Il avait refusé d'obéir à la cours, prétextant qu’il n’avait d’ordre à recevoir de personne après avoir été banni sur ce monde. La sentence fut sans appel et on m’a chargé de le retrouver et de le tuer. C’est à cet instant, lors de ma première traque que j’ai éprouvé un plaisir immense : celui de la chasse. J’ai pris mon temps, je l’ai suivi pendant une bonne semaine, attendant le moment propice pour frapper. Je pouvais lire en lui, ses craintes, ses doutes quant à sa décision de rejeter la cour.
Et c’est dans une forêt obscure, en plein cœur de la France profonde, que je l’ai éliminé. Je suis tombé sur lui, je l’ai plaqué au sol de mon pied, pesant de tout mon poids sur sa cage thoracique qui craquée sous la pression. J’ai énoncé la sentence et, il m’a demandé qui j’étais. Pendant quelques secondes, je ne sais quoi répondre, puis la réponse fuse :

“Je suis le Fléau de ton espèce.”

Le combat fut court, rapide. Un peu décevant. Seul Sarosh avait su me tenir tête, au début parce que ce fut mon mentor et après, parce qu’il avait un réel talent pour le combat à main nues. Mais lui… Je le savais puissant, le conseil m’avait prévenu, ils m’avaient mis en garde contre ce loup-garou qui avait une puissance a faire palir certains alpha. Mais, je l’avais brisé… Si… Facilement. Comme on écrase une brindille sous une botte.

C’est lorsque je suis revenu que j’ai eu l’idée du Masque. Le dernier visage que verraient les traîtres et les hors-la-loi. Je suis la Rédemption et la Douleur, l'Expiation des pêchés, je suis le Châtiment. Je ne suis pas la loi, je suis son juste courroux. Je suis une arme entre les mains du Triumvirat et je me contente de cette place, car contrairement a beaucoup, j’ai un rôle, un but et je m’en satisfais parfaitement. J’ai fabriqué mon premier masque avec les restes du crâne de ma première victime.
Avec le temps, je l’ai amélioré, le rendant plus impersonnel et plus sinistre, plus impressionnant en stylisant le masque de la mort que je porte. Me raser le crâne fait, depuis 1888, partis de mon rituel pour me mettre en chasse.

Profiter du monde extérieur est venu plus tardivement, vers le début du XXe siècle. J’ai exploré Dublin, en long, en large et en travers. J’ai visité les musées, sans vraiment comprendre. Les parcs… Dont je ne comprends pas l’utilité. J’ai regardé les émissions de télé, que je trouve terriblement navrantes. J’ai vu des milliers de chose. Des milliers de souvenirs, mais je ne comprends pas la raison de tout ceci.
Mais écouter les gens, parler de leur vie insignifiante, de leurs problèmes avec leur famille, leur boulot, leur impôt. Ça, c’est la vraie vie. Je sirote quelques bières, l'alcool ne me fait que peu d’effet, si ce n’est aucun, mais ça m’aide à faire couleur locale. Des fois des gars viennent chercher la bagarre. Au début, je ne comprenais pas, je ne voulais pas taper un homme que le Triumvirat n’avait pas condamné, un homme qui ne menaçait pas la cour. Puis… Puis, je me suis rendu compte que leur refaire le portrait, ça pouvait être marrant. Surtout lorsqu’ils avaient peur, alors j’aime bien les laisser me rosser, croire qu’ils m’ont eu et puis, je me relève et je leur montre de quoi je suis capable. Bon, il m’arrive d’en tuer un ou deux de temps en temps, mais ce sont des accidents. Mais ça arrive rarement, avouons le.

__________


Derrière l'écran:

Ou avez vous connue le Forum? Ou par qui? Heu... Je dois vraiment répondre à cette question ?
Est ce un DC? Si oui, de qui? Non, preum's !
Vous confirmez avoir plus de 18 ans? Je suis le doyen des fondateurs, donc oui.
Quel sera votre rythme sur le forum? (Une fois par semaine? Plus? Moins?) Minimum une fois par semaine, en moyenne une fois par jour.

Quelque chose a nous dire pour finir? Il est beau ce forum.
Image

DC : Kenneth "Khain" Campbell - Alexander D. Jackson
Avatar de l’utilisateur
Le Fleau
 
Message(s) : 1056
Inscription : 12 Mai 2015, 19:38
Localisation : Partout à la fois
Véritable nom: Quatre
Race: Unique
Age: 479 ans
Taille: 195 cm
Métier: Traquer les hors la Loi
Maître: La cours Unseelie
Esclave/Familier: Aucune n'a survécu...
Pouvoir: Télépathie/teleportation

Re: Le Fléau (Terminée)

Message par Le Fleau » 18 Mai 2015, 22:06

Prêt pour validation. ^^
Image

DC : Kenneth "Khain" Campbell - Alexander D. Jackson
Avatar de l’utilisateur
Le Fleau
 
Message(s) : 1056
Inscription : 12 Mai 2015, 19:38
Localisation : Partout à la fois
Véritable nom: Quatre
Race: Unique
Age: 479 ans
Taille: 195 cm
Métier: Traquer les hors la Loi
Maître: La cours Unseelie
Esclave/Familier: Aucune n'a survécu...
Pouvoir: Télépathie/teleportation

Re: Le Fléau (Terminée)

Message par Clé des Mondes » 19 Mai 2015, 22:26

(mouton) Félicitation Le fléau, te voila Validé! (mouton)

Pour commencer, tu peux aller poser tes affaires et créer ton Journal de Bord et ton Carnet de contact. Ce n'est pas une obligation bien sûr.
Tu peux également aller demander un partenaire de rp ici
Tu peux également chercher ou te faire connaître en tant que maître/esclave en recherche de binôme, ici
En cas de soucis irl, ou d'absence prolongée, pense à mettre un petit message dans les Absences.

Mais ce n'est pas tout! Si tu veux rejoindre le coin flood et participer aux jeux ici ou simplement discuter de tout et de rien ici

Sur ces bonnes paroles, nous te souhaitons un bon jeu et à nouveau, Bienvenue parmi nous!

Avatar de l’utilisateur
Clé des Mondes
 
Message(s) : 276
Inscription : 14 Mai 2015, 09:58
Véritable nom: Dieu
Race: Clé
Age: Inquantifiable
Taille: Variable
Métier: Gardienne des Lois de l'Univers et maîtresse de l'Imprévu


Retour vers Unseelies

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité