Ruby O'Brian

Ruby O'Brian

Message par Ruby O'Brian » 15 Mai 2015, 10:23

Image

UNSEELIES
“Elle rêvait du prince charmant, je l'ai enlevé de ses propres rêves.”
Du Fléau


Nom & Prénom: Ruby O'Brian
Nom de Créature: Nemesyss
Avatar: Sister SInister

Race: Vampire
Lignée: Sang Pure
Pouvoir: ////

Monde d'Origine: Monde Sombre
Âge et date d'arrivée sur terre : 1037 ans
Métier &/ou étude: Membre du Triumvirat et Gérante du Pleasures's Night

Mental:
Vous voulez en savoir plus sur la femme/vampire que je suis ? Vous en êtes bien sûr ? Bon si vous insistez... Je suis une manipulatrice experte. Il faut dire que depuis le temps que je foule la terre, j'ai amplement eut le temps d'observer, comprendre les humains. J'aime jouer avec eux, telle une chatte. Je joue longuement avec ma proie, je me délecte de leurs détresses de leurs douleurs. Sadique, je le suis. Assurément, rien ne vaut de voir une petite chose fragile se tordre de douleur, supplier que l'on l'épargne.

Mes nombreuses années sur Terre me confèrent une certaine sagesse. Je sais me montrer patiente et réfléchie lorsque c'est nécessaire, tout comme je peux me montrer froide, intransigeante et cruelle lorsque les bornes ont été dépassées. Je soutien bien entendu les miens et les aideraient à s'intégrer sur Terre par tous les moyens... Sauf s'ils viennent à enfreindre une des règles que j'ai fixées. Là, je les remettrais dans le droit chemin et me chargerai personnellement de la punition afin de m'assurer qu'elle soit suffisamment dure et humiliante pour qu'ils ne réitèrent pas la chose.

A part ça...? Oh et bien, j'aime me laisser aller dans la luxure, m'amuser, user et abuser des pouvoirs qu'il me reste. Et ce que ce soit avec des humains, seelies... unseelies. Du moment qu'il m'est possible de passer un moment récréatif, je réponds présente.


Physique:
A quoi je ressemble ? Étant donné que je n'ai pas de reflet dans le miroir, je peux que vous dire ce que les peintres, ont peint de moi à travers les siècles. Je suis de taille moyenne pour une femme, un mètre soixante-dix, je suis plutôt fine et menue. Des courbes élancées et bien dessinées me compose.

Mes cheveux sont longs et aussi noirs que l'aile d'un corbeau. Mon visage ? Il est composé de traits fins et délicats, mon petit nez droit vient surplomber mes lèvres sensuelles et mes prunelles, quand elles ne sont pas écarlates à cause de la soif de sang, elles sont d'un bleu profond.

D'un point de vue vestimentaire... Je m'adapte en fonction des siècles que j'ai traversés. Mais aujourd'hui, il existe tellement de looks divers et variés que je varie en fonction de mes envies et mes humeurs. De toute façon tout me va ou presque... Mais d'une manière générale, j'aime les tenues sexy, qui me mette en valeur. J'aime voir les regards se retourner sur mon passage, vous comprenez ? Et puis.... Pour séduire de l'humain et boire leur sang être attirante est un sérieux avantage.

À oui... Truc relativement important. À la nuit tombée, je peux me transformer en brume ou en chauve-souris. C'est très pratique mais beaucoup moins sexy...


Histoire:
Chapitre 1 : Mon arrivée sur Terre en l'an 978 :

Dans mon Monde la guerre faisait rage et était d'une violence inimaginable. La fureur de cette guerre fut telle qu'elle créa une faille dans l'espace temps. Je ne fus pas une des premières happé par cette faille. Les Drows et Les loups m'ont précédée, mais je fus la première de mon espèce à être aspirée par la faille et atterrir sur Terre. En Grèce plus exactement. 

Ce fut comme une longue chute, aspirée par une force nettement supérieure à la mienne. Mon corps tombe lourdement sur le sol. Un sol dur et froid. Je peine à retrouver mes esprits, je suis déboussolée, les changements qui s'opèrent sur mon corps sont douloureux. Je ne comprends pas tout de suite ce qui m'arrive. J'ai due rester ainsi allonger sur le sol dans l'obscurité de la nuit durant plusieurs heures. 

Mon corps a changé et je suis moins grande, plus légère. Je n'ai plus mes ailes et quand je touche mon visage, ma peau est lisse. Je plisse doucement les yeux, j'entends aux loin un groupe d'hommes qui approchent. Mes sens sont plus aiguisés, ils chuchotent en s'approchant alors que j'ai l'impression qu'ils me hurlent dans les oreilles. Tous ce bruit me donne mal à la tête. J'ignore encore si j'ai ce changement physique à également amoindrie mes pouvoirs... sans doute, je me sens faible : mon corps et mon esprit sont endoloris. 

Je me redresse avec difficulté. Je ne suis pas habituée à cette nouvelle morphologie et mes premiers pas sont plus que bancales. Je tombe plusieurs fois avant de commencer à m'y habituer doucement. 

Les humains arrivent à ma hauteur. Ils sont trois. Je vois clairement à leurs regards effarés : ils ont dû entre-apercevoir ma métamorphose. Ils ont à la main une fourche qu'ils dirigent sur moi. Le vent souffle apportant à mes narines la délicieuse odeur du sang qu'ils dégagent et si je me concentre, je peux entendre leur sang bouillir dans leur veines. A cette simple pensée, mes yeux virent à l'écarlate, mes crocs sortent. Mes doigts se referment sur la fourche que tien un des hommes et d'un geste vif je le désarme. Leur force est ridicule face à la mienne. Rapide, je me retrouve derrière eux avant même qu'ils aient le temps de réagir. D'un geste bref, je brise la nuque de l'un d'eux. Il tombe raide mort à mes pieds. Je vide le second de son sang... et le dernier je l'ai laissé sauf. Non pas par bonté d'âme non... j'ai usé sur lui de mon regard hypnotique pour expliquer la mort des deux autres. Les pauvres hommes auront aux yeux du monde étaient les victimes d'un malheureux accident, leurs corps jeté du haut de la falaise seront engloutis par les eaux, ne laissant aucunes traces. 

Le soleil va bientôt se lever. Déboussolée et encore un peu sonnée, je tourne sur moi-même cherchant quoi que ce soit à me mettre sur le dos. Bien que je découvre ce monde j'ai déjà remarqué que les hommes que j'ai tués avaient quelques choses sur le dos pour cacher leurs corps, et si je veux me fondre dans la masse pour éviter de réitérer trop vite ce genre de problèmes je dois faire comme ces êtres inférieurs. Je leurs ressemblent comme deux gouttes d'eau... je ressemble à ses repas sur pattes. La chute est plus dure pour moi que je le pensais, j'ai perdue ma forme supérieure. Rien que d'y penser ça me donne des hauts le cœur. Je me tourne vers l'homme qui est toujours en vie, lui incrustant dans son esprit que je suis en réalité une victime et qu'il doit me venir en aide. Manipuler ses petites choses c'est clairement trop simple. Il me ramène chez lui et me donne une robe de sa femme avant de m'apporter de l'eau pour me nettoyer. Ce que je n'avais pas prévue : la perte de mes pouvoir le jour.  Je ne brûle pas au soleil, mais sous les rayons de ce derniers mes pouvoirs s'envolent. Là, je suis réellement comme une humaine, aussi fragile est vulnérable qu'eux. Je ne me suis jamais sentie aussi seule et fragile que dans ses moments là.

Sa femme n'est clairement pas ravie de me voir chez elle dans une de ses robes au réveil. Mais il m'a été relativement facile de me faire prendre en pitié... Connaissant pas leur langue je reste muette face à eux. Leur laissant penser que j'ai vécue quelque chose de terrible, tellement choquant que j'en ai la voix coupée. 

Je vis avec cette famille quelque temps. Un lapse de temps suffisant pour m'imprégner de leur coutumes de leurs langues afin de me fondre dans la masse... Pour le moment du moins. 


Chapitre 2 : L'apprentissage des méandres de l'être humains (979- 1030)

J'ai vécue avec ce couple durant presque un an avant que la mère de famille meurt en « couche » enfin ça c'est la version officielle, parce-que en réalité je me suis bien amusée avec elle... Je m'en suis fait mon quatre heures. Quant à son rejeton il a subi le même sort que sa mère. Durant ce lapse de temps j'ai appris les bases de la langue : le Grec. Je ne suis bien sûr pas encore capable de faire de belles phrases toutes belles, mais c'est déjà un bon début. Quand aux habitudes des humains ce fut bien plus simple que prévus. Ils sont relativement aisés à décrypter et hormis les quelques morts que j'ai causés parce que je n'arrivais pas à contrôler ma soif ou ma colère je dirais que je m'en suis plutôt bien sortie.

Son homme ? Je l'est gardé lui. Il m'amuse et puis il est sacrément bien foutu pour un humain. C'est avec lui que j'ai découvert les plaisirs de la chair avec ma nouvelle apparence et si j'étais un peu « maladroite » à mes débuts, j'ai appris très vite. C'est même le moins que l'on puisse dire, et je ne vous racontes pas comment j'en ai profité quand j ai compris que mes morsures booste à mort c'est petits humains fragiles. J'en ai passé des heures à m'envoyer en l'air... me nourrissant au passage.

Les jours, les mois passent... les années même, mais je découvre rapidement à quel point rester au même endroit peut être dangereux pour moi. Trop de morts attirent la méfiance des humains. J'en entends certains murmurer dans mon dos. Ils ne me font pas confiance et ils ont raison.

Je finis donc par prendre le large. Comme ça du jour au lendemain. Je traîne encore une bonne quarantaine d'années en Grèce. J'ai gravit les échelons de la société rapidement. Mon pouvoir est un don du ciel quand il s'agit de manipuler les esprits humains pour intégrer les riches de ce monde. Profiter des pièces d'or alors que le « peuple » vit dans la misère.

Chapitre 3 : Je ne suis pas seule (1030- 1400) :

Après la Grèce je remonte et passe par l'Albanie et la Serbie et si au début je tatonne avec la langue, quand on a l'éternité devant soi, une ou deux années pour apprendre ce n'est rien. Je reste jamais plus de cinq à six ans dans la même ville. Le fait que je ne prenne pas une ride et conserve ma beauté s'avérerait être rapidement un problème si je ne souhaite pas redevenir poussière, car bien le temps n'ait aucune prise sur moi je ne suis pas invulnérable.

C'est à Belgrade en Serbie que j'ai découverts que je n'étais pas seule. Qu'il y en avait d'autre comme moi. Un autre Vampire. Comment je m'en suis aperçue ? Il n'était pas discret pour deux sous... Il avait été craché par la faille là y a quoi cinq ans tout juste c'est encore qu'un bébé... Aujourd'hui j'ai oublié son nom, mais peut importe. Toujours étant que sans mon intervention les humains l'auraient sans aucun doute brûlé vif. Je l'ai pris sous mon aile, lui ai enseigné ce que je savais. Comment duper les humains...S'amuser avec eux sans se faire prendre... le genre de choses primordiales si on tient à ne pas redevenir poussière en moins de temps qu'il en faut pour le dire. 

Je fais un bon petit bout de chemin avec le Vampire. Nous apprenons rapidement que d'autres traversent la faille et que les nôtres s'en servent pour bannir les « criminels » de notre monde. Pas que des Vampires d'ailleurs, les Lycans et les Drows sont aussi de la partie. Les lycans... nous ne sommes pas fait pour nous entendre, nous nous sommes affrontés sans réellement nous soucier d'être découvert par les humains... une sacré erreur qui aurait put me coûter ma peau. Depuis j'essais de m'entendre un minimum avec eux, pour notre bien à tous. Le Résultat de nos affrontements... ? Nous avons fait l'objet de la fameuse Inquisition. Nombreux sont les Unseelies qui ont étaient brûlés, tués, éradiqués... Nous avons perdu beaucoup des notres durant cette période. Après cela, se faire discrets, « invisible » est une nécessité.

Chapitre 4 : Création du Triumvirat et du Fléau (1400 à 1500) :

Je continue mon périple à travers l'Europe. Je passe plusieurs années dans chaque pays dans lequel je pose mes valises. La Hongrie, L'Autriche, L'Allemagne ou encore la France... Ce que je cherche ? A réunir les nôtres. Les humains nous ont fait perdre grand nombre des notre et pourquoi ? Parce qu'ils étaient unis, en grands nombres, alors que nous bien qu'en nombre (trop petit) nous nous tirions dans les pattes au lieu de nous unir pour vaincre...

A force de chercher, je finis par trouver Une Drows et un Lycan qui aspirent à la même chose que moi. Le lycan – qui me sortait par les yeux soit dit en passant – c'est fait réduire en miette avant que nous concevions le Fléau. Son remplaçant lui, mérite à être connus. Il reste un Loup, mais il a su susciter mon intérêt le concernant...

Nous devons nous unir malgré nos différences afin de préserver notre race commune : les Unseelies. C'est ainsi que se forma le Triumvirat. Un membre de chaque race pour former une seule entité, forte et soudée malgré nos différences. Bon d'accord au début ça n'a pas été aussi simple que ça. Chacun veut tirer la situation à l'avantage des siens et nous mettons un moment avant d'avancer réellement ensemble... 

La faille est fixée à Dublin en Irlande, dans le but d'accueillir les notres à leur sortie, les aider, afin qu'ils ne se fassent pas bêtement zigouiller par les humains par manque de discrétion. S'il y a bien une chose sur laquelle nous sommes d'accord tous les trois, c'est que les humains doivent rester dans l'ignorance nous concernant  ... et pour ça nous devons prendre la tête d'une main de fer. Nous n'hésitons pas à nous montrer intransigeants voir même parfois cruels envers ceux qui menacent notre secret.

C'est que dans les années 1500 que nous essayons de créer un être capable d'unir tout le monde et surtout de faire régner l'ordre et la discipline comme il se doit. Ce n'est qu'au bout de la quatrième tentative que nous parvenons à créer le Fléau tel qu'il est aujourd'hui. Donnant chacun une partie de notre être à la bête : Moi mon sang, Le lycan sa chaire et le Drow sa magie. Grâce à lui nous instaurons une loi que tous respectent – si ce n'est par respect ils le font par crainte - : La loi du silence, interdisant à quiconque de révéler notre existence.

Chapitre 5 : Notre Installation définitive à Dublin (1500 – 2015):

Grâce à la Cour que nous avons crée tous les trois, couplé au Fléau faisant régner l'ordre à nos côtés d'une main de Maître notre espèce n'est plus menacée. Nous évoluons parmi les humains, sans que ces derniers ce doutent de notre présence. La seule chose qu'ils ont sur nous, ce sont des mythes que la plus part ne crois pas pensant que ce n'est que des histoires visant à effrayer les enfants.

Nous installons nos quartiers aux seins du château de Swords. Il est suffisamment grand, suffisamment à l'écart pour tous nous accueillir. Bien sûr, nous nous répartissons en quartiers : un par race afin d'éviter les problèmes et débordements, mais dans l'ensemble la cohabitation se passe bien. Les miens me respectent, je suis plus puissante, plus vieille qu'eux et ils savent que toutes personnes s'opposant à moi risquent d'y laisser sa peau. Je mène ma race avec une main de fer dans un gant de velours.

Néanmoins, l'ennuie se fait vite ressentir, c'est pour cette raison que nous aménageons les sous sols du château pour accueillir des humains qui nous vont nous servir d'esclaves, jouets... Nous pourrons avec eux laisser s'exprimer notre véritable nature et je peux vous assurer que j'ai pris un malin plaisir à manipuler, torturer des humains pendants des siècles... La torture, la luxure n'a aujourd'hui plus aucun secret pour moi.

Ce que je fais aujourd'hui de ma vie ? Du haut de mes plus de mille années, j'ai amassé suffisamment d'argent pour faire ce que bon me semble, mais rester inactive est pour moi impossible. En tant que créature Nocturne, j'ai acheté la plus grande boite de nuit de Dublin et la dirige. Je délègue beaucoup de travail, moi je profite des bons côtés de la chose : de la viande fraîche à volonté pour me nourrir. Ben quoi … ? Dans une boite de nuit c'est le genre de choses qui passent inaperçue... alors autant que j'en profite. Je suis certes une femme « d'affaire » mais je n'ai jamais dit être recommandable...
__________


Derrière l'écran:

Ou avez vous connue le Forum? Ou par qui? Je me le demande .... (yeux1)
Est ce un DC? Si oui, de qui? Non pas encore
Vous confirmez avoir plus de 18 ans? Oui
Quel sera votre rythme sur le forum? (Au minimum une fois par semaine

Quelque chose a nous dire pour finir? Je vous aime (mouton) (mouton)
Image




DC : Manuela /Sienna / Candice
Avatar de l’utilisateur
Ruby O'Brian
 
Message(s) : 1279
Inscription : 12 Mai 2015, 19:21
Véritable nom: Nemesyss
Race: Vampire
Age: 1037 ans
Taille: 1m70
Métier: Monarque - Membre de Triomvirat & Gérante du Pleasures's Night

Re: Ruby O'Brian

Message par Clé des Mondes » 19 Mai 2015, 22:28

(mouton) Félicitation Nemesyss, te voila Validée! (mouton)

Pour commencer, tu peux aller poser tes affaires et créer ton Journal de Bord et ton Carnet de contact. Ce n'est pas une obligation bien sûr.
Tu peux également aller demander un partenaire de rp ici
Tu peux également chercher ou te faire connaître en tant que maître/esclave en recherche de binôme, ici
En cas de soucis irl, ou d'absence prolongée, pense à mettre un petit message dans les Absences.

Mais ce n'est pas tout! Si tu veux rejoindre le coin flood et participer aux jeux ici ou simplement discuter de tout et de rien ici

Sur ces bonnes paroles, nous te souhaitons un bon jeu et à nouveau, Bienvenue parmi nous!

Avatar de l’utilisateur
Clé des Mondes
 
Message(s) : 276
Inscription : 14 Mai 2015, 09:58
Véritable nom: Dieu
Race: Clé
Age: Inquantifiable
Taille: Variable
Métier: Gardienne des Lois de l'Univers et maîtresse de l'Imprévu


Retour vers Vampires

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)