Aaron Johnson - entre foi et perversion...

Aaron Johnson - entre foi et perversion...

Message par Aaron Johnson » 03 Mars 2017, 20:22

Image

UNSEELIES
“Elle rêvait du prince charmant, je l'ai enlevé de ses propres rêves.”
Du Fléau


Nom & Prénom: Aaron johnsson
Nom de Créature: Erebe
Avatar: Christian Bale

Race: Dorlis
Lignée: Pur
Pouvoir: (Pour les Drows Uniquement)

Monde d'Origine: Monde Sombre
Âge et date d'arrivée sur terre : 580 ans
Métier &/ou étude: prêtre à Dublin
Mental:
Mon caractère ? Comment je suis, comment j’agis et je pense ? Vous voulez le savoir ? Parce que je vous préviens, je suis un être démoniaque aussi tordu et violent que lubrique… Vous voulez toujours savoir ? Bien. Je vous aurai prévenu.

Je suis un Dorlis dans toute sa splendeur. Lubrique à souhait, j’aime me vautrer dans le sexe et la luxure, pas seulement par nécessité, mais aussi par plaisir. La seule partenaire avec qui je peux réellement être moi c’est ma petite Nyx, les autres ne sont que des sacs à foutre que je prend un plaisir sadique à baiser et torturer à ma manière.

J'excelle dans l’art de la manipulation. Ma technique s’est affinée au fil des siècles, mes pouvoirs sont plus puissants également, et user de mes phéromones et de mon apparence d’homme d’église pour gagner la confiance, et exciter de pauvres pécheresses est tellement excitant. Je ne compte pas le nombre de femmes mariées que j’ai baisées et faites chanter, ou le nombre de vierges que j’ai déflorées.

Je suis très protecteur et possessif. Enfin, avec ceux… non celle que je considère comme mienne. Quiconque approchera de trop près ma précieuse petite Dorlis déguisée en humaine me verra entrer dans une rage folle et meurtrière. Elle est tout pour moi et je suis prêt à tout pour elle. Je ne suis pas doué pour dire ce que je ressens, elle le sait d’ailleurs, ça serait pour moi comme avouer une faiblesse, donner aux autres un moyen de pression contre moi, et je suis trop stratège et malin pour ça. Ne vous fiez pas à mes beaux sourires et mes paroles sages et rassurantes. Si vous ne comptez pas pour moi, je n’hésiterais pas une seconde à vous planter un coup de poignard dans le dos si ça m’arrange.

Physique:
Un dorlis a la formidable possibilité de se jouer des apparences. Je peux vous donner l’illusion que je veux… mais sous ma véritable forme, je suis plutôt grand, mesurant pas loin d’un mètre quatre-vingt-cinq. Je suis baraqué, agréablement musclé d’après ces dames.

Aux yeux des humains j’arbore des jambes et un appareil génital tout ce qui a de plus normal… mais en réalité j’ai des jambes de boucs, recouvertes d’un pelage foncé et deux énormes bites qui me servent à me nourrir et faire hurler mes partenaires de plaisir. Ma queue elle est taquine, et quasi indomptable… sauf peut-être par ma petite Nyx qui la maîtrise aisément. Mon visage est fréquemment mangé par une barbe, plus ou moins épaisse et fournie en fonction de mes humeurs. Mes cheveux souvent en batailles sont tout comme ma barbe, châtains.

A Dublin, je suis souvent revêtu de ma tenue d’homme d’église. Elle me confère une certaine prestance et le respect de nombreux humains et humaines. Je joue des apparences et abuse des “pouvoirs” que me confère cette fonction. Sous d’autres apparences, mon style varie en fonction de l’homme que je veux paraître. Un jeu de rôle auquel je me prête toujours avec beaucoup d'intérêt. Au château, je suis revêtu simplement, des vêtements souvent sombres et ajustés à ma corpulence. Dans mes appartements en revanche… c’est souvent dans le plus simple appareil que je suis pour user et abuser de mon ange…

Histoire :

Craché par la faille, j’ai atterri sur Terre, catapulté dans un nouveau monde en 1437. Non, je ne suis pas arrivé comme un conquérant… je me suis lourdement écrasé au sol, poussant non pas un cri mais un grognement inhumain lorsque j'ai atteints le sol… je ne savais pas où j'étais, je tentais de me relever mais échouais lamentablement, je baissais les yeux… palpais mon corps… je ne me reconnaissais pas. Je n'avais plus la même apparence. Je regardais autour de moi… je vis ce que j'apprendrai plus tard être des arbres. J'étais perdu au milieu d'une forêt. Je mis du temps mais je me suis habitué à ma nouvelle forme, parvenant enfin à me relever puis même marcher sans trop de difficultés. J’ignorais ce qui m’étais arrivé, mais ce que je savais, c’était que j'étais seul dans ce monde qui de toute évidence n’était pas le mien. Revenir en arrière ? Etait-ce seulement possible ? J’en doutais.

J’ignorais depuis combien de temps je déambulais dans ce bois, mais je commençais à avoir faim… vraiment très faim. Je me croyais seul, jusqu’à ce que j’entende des cris… puis un coup de feu. La détonation me fit bondir, j’ignorais encore à quel point j’aurais pu me faire blesser. Les cris de ces créatures me surprirent, ils couraient vers moi, me menaçant de leurs armes… J’en désarmais un qui s’approchait trop près de moi, le faisant valser contre ses congénères avant de fuir. Lâche ? Pensez ce que vous voulez, mais je savais qu’il fallait apprendre de ses ennemis pour les combattre, et ce n’est pas la peau trouée que j’y parviendrais. Je courus laissant derrière moi un humain agonisant, je me découvris rapide, mes sabots me rendant plus rapide qu’un humain. J’arrivais devant une petite chaumière, cette bâtisse me semblait étrange, mais également un bon endroit pour me cacher. Je pénétrais dans la grange, je me figeais en me retrouvant devant une jeune femme. Elle ne cria pas, malgré mon apparence… inhumaine. Elle ressemblait à ces créatures des bois agressives, mais elle ne me menaça pas. Elle s’avança prudente, prononçant des mots que je ne compris pas. Je fronçais les sourcils, reculant d’un pas, elle sourit. Elle ne m'apparut pas comme une menace. Elle me tendit une miche de pain, suspicieux je l’attrapais et la reniflais avant d’y mordre dedans… Ca ne calma pas ma faim. Non.

Les cris des hommes raisonnaient dans la nuit… Les yeux hagards, je regardais l’humaine qui comprit tout de suite. Elle me cacha, déroutant les hommes qui lui demandèrent si elle avait vu une bête… Pas convaincante, il força le passage et entra, je les entendais s’approcher de moi. J’ignorais comment j’avais réussi cette prouesse, mais lorsque je me levais face à eux, j’étais un homme… nu, mais humain. A leurs yeux du moins. Gênés ils pensaient que la jeune femme ne voulait que cacher son… amant. La blondinette rougit lorsqu’elle entra et me découvrit ainsi. Les hommes nous laissèrent, mettant en garde la jeune femme qu’ils avaient vus une créature dans la forêt. Ils s’en allèrent… j’aurais peut-être dû les tuer pour ne pas qu’ils ne parlent pas… j’y ai pensé, je me voyais déjà leurs briser la nuque, mais ils étaient nombreux et j’étais affaibli.

Les hommes s’en allèrent, et ils nous laissèrent seuls. La jeune femme aux joues rougies s’approcha de moi, regardant mes jambes sans comprendre. J’haussais les épaules, j’ignorais encore moi-même ce qui s’était passé, j’avais seulement pensé et mon corps s’était transformé. Elle caresse ma joue, et vient m’embrasser. Ce simple contact me fit du bien, j’avais moins faim ? Je répondis à son baiser… mon corps affaibli redevint celui d’une créature… Elle ne s’en formalisa pas, je l’embrassais, la caressais… C’est comme si j’avais un délicieux casse-croûte sous mon nez sans encore pouvoir m’en régaler… Je déchirais ses vêtements, me laissant porter par mes instincts je l’allongeais dans le foin, avant de la pénétrer d’un seul coup. J’enfonçais une de mes verges bandée dans son intimité. Elle cria. De douleur ? Je n’en savais rien. Ma main se plaqua sur sa bouche pour étouffer ses cris… puis je la besognais, mes coups de reins étaient puissants et sauvages, elle gémit, trembla sous mon corps… Ce qui se produisit ensuite fut étrange, je sentis mes forces me revenir, et elle s’affaiblir. J’aspirais son énergie… Je la remplis de mon foutre, lui faisant atteindre un orgasme dévastateur dont je me nourris.

C’est ainsi, grâce à cette jeune femme que j’appris à me nourrir. Elle tomba rapidement amoureuse de moi et m'appris sa langue et les habitudes humaines. Grace à elle je parvins à me fondre dans la masse, à paraître humain parmi les humains.

Les premiers temps je me nourrissais exclusivement d’elle, mais j’appris également à quel points les humaines pouvaient être fragiles… Mon appétit l’avait épuisé, elle était littéralement morte de plaisir. Une trop forte dose de phéromones ? Peut-être… à vrai dire je n’en savais rien… ce que je savais en revanche c’était que cette nuit-là je me suis retiré d’un corps inerte et sans vie… aucune énergie à en retirer… aucune nourriture. Sa mort ne m’a pas affecté le moins du monde, j’avais seulement la rage parce que j’avais encore les crocs.

Je savais que dès que son corps sera retrouvé tout le village m'accuserait… je ne pouvais pas rester là. Je m’habillais et pris le peu d’or qu’elle possédait avant de changer d’apparence, celle d’un jeune homme, blond aux airs angéliques. Ainsi je quittais le village pour aller plus au Nord, posant pour un temps mes valises au Nord de l’Italie.

Plus le temps passa, plus je trouvais des astuces et des feintes pour tromper les humaines pour me nourrir d’elle sans leur montrer ma véritable nature. Cela impliquait quelques sacrifices, je devais me brider et être toujours vigilant que mon illusion ne soit pas découverte. Cela m’arriva une fois… et je du faire taire cette chienne qui hurlait comme une truie en la bâillonnant avant de me nourrir d’elle jusqu’à la moelle avant de la tuer… Non pas que tuer me posa un quelconque souci de conscience… mais ça faisait désordre et me forçait à changer de ville. Ca me compliquait bien trop la vie même si je dois avouer que quelques cris de terreur et des suppliques n’étaient pas pour me déplaire. Sadique ? Oh oui… je dois bien l’être. Je suis un démon après tout non ?

A força d’observer ce monde, je compris vite que les hommes qui n’étaient jamais inquiétés étaient les hommes d’église. Tous les citoyens leurs demandaient conseils et mettaient leurs vies entre leurs main. Je fis mes premiers pas en ce monde sous l’apparence d’un jeune garçon d’à peine une vingtaine d’année prétextant une volonté de trouver le chemin de la foi. Durant cette période d’apprentissage j’appris beaucoup sur le genre humain… mais pour me nourrir les choses s’était compliqué… je n’avais pas songé à ce problème avant. Je connu à ce moment mes premières relations homosexuelles… Enfin, à cette époque on appelait ça des sodomites, c’était tabou mais courant pourtant. Les hommes avaient beaucoup moins de saveurs à mon goût, mais je m’en contentais, c’était de la nourriture. Je m’en satisfis quelques temps avant de modifier mon illusion pour sortir en ville et m’enfiler quelques catins dans des bordels.

C’est durant cette période-là de ma vie que j’usais le plus de mon pouvoir d’illusion, j’en appris également énormément sur le genre humain, et à force d’observer et d’écouter les confessions des humains, je perfectionnais mon art de la manipulation devenant presque un expert en la matière. Mon péché mignon ? User et abuser de mes fonctions religieuses, connaître les moindres secrets des gens… des femmes surtout pour en faire ce que je voulais. Je ne compte pas le nombre de femmes mariées dont je me suis rassasié. Nos phéromones sont une arme bénie des dieux.

Je me suis longtemps amusé en tant que prêtre… abusant de femmes mariées, de vierges effarouchées…, je me bâtis une petite fortune en faisant chanter les humains dont je connaissais les plus sombres secrets. J’étais un véritable caméléon, je me fondais dans le décor, changeant mon apparence à volonté. J'excellais dans l’art de la tromperie et la manipulation et je m'améliorais au fil des siècles… Autant vous dire qu’aujourd’hui je suis plus redoutable encore.

Je bougeais beaucoup, changeant de villes… de pays. J’apprenais sans cesse, et plus j’en apprenais sur ce monde, plus je m’y plaisais. J'ai même rencontré d'autres Dorlis, et appris que toute une communauté des nôtres existait, mais je voulais encore expérimenter et découvrir le monde en solitaire. Peut être plus tard, lorsque j'aurais suffisamment traîné mes bottes en ce monde, je retrouverais les miens.

Les humains étaient faibles et étaient pour moi que des petites marionnettes dont j’usais et j’abusais… Je rencontrais d’autres sombres créatures différentes de moi… eux me prirent pour un humain, et ne pas révéler sa force et ses capacités s’était gardé une arme contre de potentiels ennemis, l’effet de surprise étant un avantage non négligeable… Je n’avais néanmoins jamais eu à m’en servir.

J’ai mené ma vie ainsi, en sombre solitaire jusque dans les années 1830… enfin non… c’est en Décembre 1836 que toute ma vie changea. A l’époque j’étais qu’un simple pasteur dans un orphelinat en Angleterre. De garde cette nuit-là, je lisais un livre lorsque mon attention fut détournée par des pleurs… ceux d’un bébé. C’est dans le froid, sur le pas de la porte que je découvris ce petit démon… Il neigeait à gros flocon, et cet enfant n’avait rien d’humain… Je ne pouvais le laisser ainsi. Je le pris dans mes bras pour le mettre à l’abri. Je me rappelle l’avoir posée sur mon lit, emmaillotée dans mes vêtements chauds… je la regardais longtemps, faisant les cent pas dans ma chambre me demandant ce que j’allais faire. Il était comme moi. Un démon, seul il était voué à une mort certaine… mais je n’avais pas la fibre paternelle. Cet enfant n’était pas le mien. Et pourtant… je le regardais, endormi avec cet air paisible… presque angélique. Il bougea… s’éveilla ses pleurs déchirant la nuit. Je ne pouvais pas le laisser réveiller tout l’orphelinat, je le pris contre moi… le berçant, il devait avoir faim. Mais comment nourrir un enfant Dorlis ? Si petit… Je l’embrassais sur le front, doucement je le sentis se calmer et se détendre peu à peu… Ses petits yeux dans les miens, il attrape mon doigt et le serra doucement. Je souris. A cet instant j’ai su… J’allais garder cette petite chose… cette petite démone près de moi. J’avais réussi en la nourrissant à lui faire prendre la forme d’une petite humaine afin de ne pas éveiller les soupçons. Je l’ai nommé Nyx. Ma petite Nyx… Qui aurait pu croire qu’un jour le démon manipulateur et sadique allait se laisser attendrir par un bébé.

Je n’avais pas tellement la fibre paternelle et c’est pour cela que j’ai voulu la confier à une nourrice… mais l’expérience fut un désastre l’humaine ayant découvert la véritable nature de mon petit trésor. La femme hurla au diable, elle allait tuer mon trésor avec un couteau… j’ai hurlé… Lui apparaissant moi aussi sous ma vraie forme. Je me suis rué sur elle… l'empêchant de crier en serrant sa gorge entre mes mains… Ma rage est ma colère étaient sans précédent… ivre de rage, j’ai torturé la pauvre femme, me rassasiant de sa terreur, la baisant usant de mes deux énormes verges sur elle. Je lui ais disloqué la mâchoire en voulant les fourrer toute les deux dans sa bouche, mais ça ne m’a pas arrêté. J’ai laissé sans remords un corps inerte derrière moi… me radoucissant instantanément en tournant mon regard vers Nyx, je l’ai ensuite nourrie, de baisers tendres. C’est alors que j’ai crus que j’allais la perdre, qu’on pouvait me l’arracher que je compris à quel point je m’étais attaché à ce petit bout de démone. Elle est et sera mienne…. pour l'éternité. J’en fis le serment.

Depuis l’incident jamais plus je ne l’ai confiée à qui que ce soit. Je ne repris pas ce risque. Non. Jamais. Aux yeux de tous elle était ma fille. Je racontais aux curieux que sa mère est morte en lui donnant naissance… feignant une douleur profonde en racontant ceci, généralement les gens ne posaient pas plus de questions ensuite.

Ma petite Nyx grandit sous mes yeux protecteurs. Je me nourrissais doublement pour qu’elle puisse se nourrir de moi. Plus le temps passait moins mes baisers lui suffisait, je le voyais faiblir. C’est petit à petit que j’accentuais mes baisers rendant ces attentions chastes et tendres plus brûlantes… jusqu’à la déflorer un beau jour, l’honorant d’une de mes verges puissantes. Ce jour-là j’ai dû me contenir… faire attention à ne pas me montrer trop brusque et violent. Je ne voulais pas la braquer et lui faire mal… mais je la désirais avec tant d’ardeur. Ce n’est que dans un second temps que je lui expliquais que c’était ainsi qu’elle se nourrirait à présent et à quel point c’était important. Vitale pour nous les Dorlis.

Je voyais d’un très mauvais œil les regards des hommes sur elle, mais comment lui interdire ce que moi je faisais depuis des siècles…? C’était tellement égoïste, bien que je fasse tout pour me nourrir doublement pour lui suffire. Tout a dérapé ce jour où cet humain a tenté de prendre mon petit ange de force… ma jalousie m'avait forcé à la suivre et heureusement. Je suis arrivé juste à temps. Ses cris m’ont rendu fou de rage, j’ai carrément défoncé sa porte qui vola en morceau. Mon regard était celui d’un fou, j’ai foncé sur lui, ses cris m’ont fait rire… un rire mauvais et froid avant que je lui brise la nuque, rouant de coup son cadavre pour passer ma colère. Nous avons quittés Londres le soir même, usant de nos pouvoirs pour passer inaperçu.

Depuis ce jour, je n’ai plus toléré qu’un autre que moi la touche. Je suis jaloux oui, mais j’ai aussi peur pour elle, qu’on me la blesse, mon beau petit oiseau. Mon petit ange. Nous changions régulièrement d’identités. Tantôt père et fille, frère et sœur, mari et femme… ces jeux de rôles étaient amusants je dois bien le reconnaître en plus d'être excitants. Ma belle Nyx se forgea peu à peu différentes identités, pour me plaire, et pimenter notre quotidien. Je suis sûr qu’elle ne se rendait pas compte à quel point elle m’était précieuse.

Pour la nourrir comme il fallait je devais me nourrir doublement, et bien sûr, elle était jalouse, ne comprenant pas pourquoi je lui refusais de se nourrir d’autres que moi. Je ne pouvais lui dire l’exacte vérité, je parlais de sa sécurité, que j’avais peur pour mon petit ange… et que toutes ces femmes n’étaient rien pour moi, qu’un sandwich sans intérêt que l’on bouffe par pure nécessité. Elle m’a poussé à bout et m’a forcé à lui révéler l’étendue de mon attachement pour elle, elle était TOUT pour moi, absolument TOUT, et c’est après cette révélation, que je me suis montré plus possessif encore.

Nos siècles de baises eurent des conséquences bien évidemment… Mon petit ange tomba enceinte, une seule fois… et elle l’a perdue, par ma faute. Mes casse-croûtes fidèles l’ont rouée de coups par pure jalousie… Je me suis occupé personnellement du sort de ces putains… et bien que je ne l’ai jamais dit à Nyx, je me sens terriblement coupable pour ce qui lui est arrivée… encore une fois, je l’ai prise sous ma protection et me suis rendu avec elle à Dublin, à la Cour des Unseelies, parmi les nôtres. Là où elle sera en sécurité, et là ou je pourrais veiller sur elle. Elle se fait passer pour une humaine. Mon humaine, seuls les Dorlis connaissent sa véritable nature… et ce petit jeu m’amuse. Beaucoup.

Prêtre à l’église de Dublin, je me joue des habitants… c’est amusant et la Cour des cauchemars est un formidable terrain de jeux pour nous.

Event - L'Attaque des Faunes :
Où étiez-vous pendant l'attaque ? Pas au château, et tant mieux, ces être puérils me fatiguent
Que pensez-vous de l'arrivée des Dorlis en Irlande ? J'en suis un, alors je dirais que c'est une très bonne choses, bien que nous révéler aux autres Unseelies nous fait perdre certains avantages face à eux.
Que pensez-vous de l'arrivée des Faunes en Irlande ? Ca m'inquiète... on sait jamais à quoi s'attendre avec eux
Que pensez-vous du changement de Conseil ? Je me moque bien de qui dirige tant qu'on me fiche la paix et qu'on n’approche pas ma petit Nyx...
__________


Derrière l'écran:

Où avez-vous connue le Forum? Ou par qui? J'y suiiiiiiiiiiiiis déjà ;)
Est-ce un DC? Si oui, de qui? De Ruby
Vous confirmez avoir plus de 18 ans? Oui !! toujours ^^'
Quel sera votre rythme sur le forum? Fréquent, mais on commence à me connaitre par le pays ;)

Quelque chose a nous dire pour finir? (viol)
Image
Avatar de l’utilisateur
Aaron Johnson
 
Message(s) : 10
Inscription : 03 Mars 2017, 20:18
Race:
Age:
Taille:
Métier:

Re: Aaron Johnson - entre foi et perversion...

Message par Altaïr Greed » 05 Mars 2017, 12:16

un nouvel enfant de la faille ! Bénit soit elle !
"Qui sème l'illusion récolte la souffrance"
Elie Ben-Gal

DC : Cory Hanrow / Nash Bly
Ma fiche / Mes liens / Mes sujets
Code couleur dialogue : #7FFF00
Avatar de l’utilisateur
Altaïr Greed
 
Message(s) : 24
Inscription : 01 Février 2017, 23:34
Véritable nom: Pan
Race: Dorlis
Age: 1390 ans
Taille: 2m40 - 1m83
Métier: Patriarche des Dorlis et patron de Rojas Inc
Maître: Lilith

Re: Aaron Johnson - entre foi et perversion...

Message par Kenneth Campbell » 06 Mars 2017, 06:33

Bienvenu parmi nous et bon courage pour ta fiche.
Image
Ma fiche - Mes rps
DC : Le Fléau
Avatar de l’utilisateur
Kenneth Campbell
 
Message(s) : 577
Inscription : 20 Mai 2015, 18:32
Véritable nom: Khain
Race: Loup-garou
Age: 45/861
Taille: 188cm
Métier: Patron du 8 wolves
Maître: I'm my own
Pouvoir: Métamorphose rapide

Re: Aaron Johnson - entre foi et perversion...

Message par Aaron Johnson » 09 Mars 2017, 22:39

Merci à vous deux ;)
Image
Avatar de l’utilisateur
Aaron Johnson
 
Message(s) : 10
Inscription : 03 Mars 2017, 20:18
Race:
Age:
Taille:
Métier:

Re: Aaron Johnson - entre foi et perversion...

Message par Jiao Li » 09 Mars 2017, 22:43

Bienvenu beau mâle (stp)
Image
Avatar de l’utilisateur
Jiao Li
 
Message(s) : 102
Inscription : 31 Janvier 2017, 23:05
Race: Vampire
Age: 492ans / 20ans
Taille: 1m64
Métier: Ancienne concubine

Re: Aaron Johnson - entre foi et perversion...

Message par Aaron Johnson » 14 Mars 2017, 21:56

Merci mes petits ^^

Ma fiche est à présent terminée :)
Image
Avatar de l’utilisateur
Aaron Johnson
 
Message(s) : 10
Inscription : 03 Mars 2017, 20:18
Race:
Age:
Taille:
Métier:

Re: Aaron Johnson - entre foi et perversion...

Message par Clé des Mondes » 17 Mars 2017, 23:01

(mouton) Félicitation Aaron Johson, te voila Validé! (mouton)

Pour commencer, tu peux aller poser tes affaires et créer ton Journal de Bord et ton Carnet de contact. Ce n'est pas une obligation bien sûr.
Tu peux également aller demander un partenaire de rp ici
Tu peux également chercher ou te faire connaître en tant que maître/esclave en recherche de binôme, ici
En cas de soucis irl, ou d'absence prolongée, pense à mettre un petit message dans les Absences.

Mais ce n'est pas tout! Si tu veux rejoindre le coin flood et participer aux jeux ici ou simplement discuter de tout et de rien ici

Sur ces bonnes paroles, nous te souhaitons un bon jeu et à nouveau, Bienvenue parmi nous!

Avatar de l’utilisateur
Clé des Mondes
 
Message(s) : 276
Inscription : 14 Mai 2015, 09:58
Véritable nom: Dieu
Race: Clé
Age: Inquantifiable
Taille: Variable
Métier: Gardienne des Lois de l'Univers et maîtresse de l'Imprévu


Retour vers Dorlis

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité